En Bref

Zleca « C’est le début d’une nouvelle ère de commerce entre les pays africains » (Cyril Ramaphosa)

Les échanges commerciaux dans le cadre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) ont commencé le 1er janvier, ce qui en fait la plus grande zone de libre-échange au monde en termes d’Etats membres participants après la formation de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).
« C’est le début d’une nouvelle ère de commerce entre les pays africains », a déclaré le président sud-africain Cyril Ramaphosa tard le 31 décembre dans son message du Nouvel An en commentant le début de la ZLECA.

Les données de la Banque mondiale montrent que le bloc commercial, qui rassemble jusqu’à présent 54 signataires, couvre une population totale de plus de 1,2 milliard d’habitants avec un PIB collectif de 3.400 milliards de dollars.
L’un des obstacles au développement économique de l’Afrique a longtemps été le faible taux de commerce intra-africain, qui représente actuellement 16 à 18% du commerce total de l’Afrique, soit un pourcentage bien inférieur à celui de l’Europe et de l’Asie, selon Atah Pine, chroniqueur pour la chaîne d’information Modern Ghana.
La ZLECA a le potentiel d’accroître le commerce intra-africain de quelque 52% d’ici 2022, selon la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA).

Ce message est également disponible en : Anglais