https://www.africanewsagency.fr/v2/wp-content/uploads/2020/02/AfroChampionsInitiative-UA-DR.jpg
A la uneActualité

Zleca AfroChampions Initiative s’engage à mobiliser Mille milliards $ d’investissements d’ici 2030

Preuve, s’il fallait encore le démontrer, que le secteur privé, et la société civile, sont bel et bien déterminés à pousser le processus de l’intégration continentale, AfroChampions Initiative, une plateforme qui réunit des hommes d’affaires, d’anciens chefs d’Etats et autres, s’est engagé à mobiliser, d’ici 2030, au moins 1000 milliard de dollars d’investissements pour accélérer la mise en œuvre de la zone de libre- échange continentale africaine (ZLECA). Une initiative qui a obtenue, le soutien de l’Union Africaine.

 

Par Bilkiss Mentari

 

2 milliard de dollars d’investissements en dix ans. C’est l’objectif, des plus ambitieux, porté par AfroChampions Initiative. Conduite entre autre par l’ancien président du Nigéria, Olusegun Obasanjo, avec à son bord d’autres anciens chefs d’États et leaders politiques, mais également des hommes d’affaires du continent, cette initiative lancée par Konfidants, cabinet de conseil et d’études, qui assure aujourd’hui le secrétariat avec le cabinet de communication stratégique Impulse Africa, basée à Accra, a vocation à promouvoir l’intégration économique du continent et, par conséquence, encourager l’émergence de champions africains.

 

 

C’est dans cette optique qu’AfroChampions Initiative, qui mène différents projets et partenariats public-privés mobilisant les institutions et ressources africaines, a mis en place « le cadre d’investissement des AfroChampions », un instrument stratégique conçu pour envoyer un signal positif à la communauté des investisseurs en Afrique et en dehors et stimuler les projets d’investissement favorables à la ZLECA. Une plateforme qui a officiellement obtenu,  à l’occasion du 33e sommet de l’Union africaine, le soutien des chefs d’État de l’Union africaine. « Les Chefs d’État africains ont officiellement adopté une décision « demandant à l’Initiative AfroChampions de travailler avec les ministres africains, en particulier ceux qui sont responsables du Commerce, des Finances, de l’Industrie et de la Planification du Développement, pour la mise en œuvre du Cadre d’Investissement de milliards de dollars », indique l’organisation dans un communiqué.

 

« La réussite de la ZLECA nécessite de se concentrer sur des critères de sélection clés tels que l’orientation panafricaine ou régionale des projets, leur impact dans commerce ou leur rôle dans la mise en place d’infrastructures »

 

Concrètement, il s’agit du projet d’investissement relatif à la Zleca qui donne la primeur au secteur privé africain, à la fois acteur et bénéficiaire de ce cadre.  Ainsi, les Chefs d’État africains vont pouvoir désormais proposer, en consultation avec leurs gouvernements, des projets en faveur de la ZLECA et bénéficier ainsi d’un financement de ce Cadre d’investissement. Lequel doit se décliner à travers la création d’un fond dédié ; une matrice de critères pour définir quels projets ou programmes sont éligibles au financement ; et un mécanisme d’évaluation indépendant, sur la base d’études de benchmark, pour suivre les efforts des décideurs publics et privés pour mettre en œuvre le Traité ZLECA et mettre en avant les meilleures pratiques dans ce domaine. « Cette approche à 360° fait la spécificité de ce Cadre d’Investissement, et a été encouragée lors de consultations approfondies menées depuis octobre dernier par l’Initiative AfroChampions et le Département Commerce et Industrie de l’Union africaine auprès de de la communauté d’affaires africaine, de ses associations professionnelles et de représentants de la diaspora. »

« Le Fonds AfroChampions, qui fait partie de ce Cadre, soutiendra l’émergence de champions économiques africains, souligne Paulo Gomes, vice-président du comité exécutif AfroChampions. À la suite de consultations approfondies avec des chefs d’entreprise, nous sommes en train de mettre en place un réseau d’entreprises africaines, jouissant d’une solide réputation et d’un fort potentiel, dans un certain nombre de secteurs stratégiques tels que le transport , maritime notamment, et la logistique. La réussite de la ZLECA nécessite de se concentrer sur des critères de sélection clés tels que l’orientation panafricaine ou régionale des projets, leur impact dans commerce ou leur rôle dans la mise en place d’infrastructures ».

 

« J’invite mes collègues Chefs d’État et de gouvernement à contribuer activement à ce Cadre d’Investissement, qui vise à renforcer la confiance et à mobiliser le volume de ressources financières dont notre continent a besoin »

 

 

« J’invite mes collègues Chefs d’État et de gouvernement à contribuer activement à ce Cadre d’Investissement, qui vise à renforcer la confiance et à mobiliser le volume de ressources financières dont notre continent a besoin », a déclaré Cyril Ramaphosa, Président de la République d’Afrique du Sud et nouveau Président de l’Union africaine. « Cette initiative ouvrira également des possibilités au secteur privé africain et renouvellera les relations économiques avec nos partenaires étrangers, afin de créer des opportunités gagnantes pour tous, avec des bénéfices tangibles pour nos pays. Nous devons constituer les champions africains de demain, ceux qui relanceront l’industrialisation et positionneront l’Afrique comme un acteur mondial avec un poids et une ampleur économiques considérables. À cette fin, nous devons investir dans des projets, des contenus et des produits « madeinAfrica ». C’est à nous de relever ce défi ».

Ainsi, RDV est donné en juillet prochain, pour l’entrée effective en action de la Zleca. A cette occasion, le Cadre présentera le résultat de ces travaux avant le lancement du fonds prévu fin 2020.

 

Pour en savoir plus : http://afrochampions.com/about/who-we-are/

 

 

Ce message est également disponible en : Anglais