En Bref

Tunisie Un nouveau gouvernement pour redresser la barre

Cinq mois après son accession à la Kasbah, le 2 septembre dernier, le chef du gouvernement revoit son équipe. S’il ne touche pas aux deux ministres régaliens du départ, de la Défense et des Affaires étrangères, il s’adjuge de deux nouveaux titulaires. Le magistrat, jusque-là directeur général des Douanes, Youssef Zouaghi hérite de la Justice alors que le jeune et compagnon de route et membre de l’Inspection générale des services publics, fidèle parmi les fidèles, Oualid Dhahbi est propulsé à l’Intérieur.

Rappelé de Doha où il était en coopération technique et nommé secrétaire général du gouvernement, siégeant dans le bureau historique de Bourguiba, Dhahbi, il coiffera désormais les forces de sécurité intérieure ainsi que l’Administration régionale.

Retour des compétents
• Ridha Ben Mosbah à l’Industrie et aux PME, ancien ministre et ancien ambassadeur à Bruxelles
• Oussama Kheriji, à l’Agriculture, à l’Hydraulique et à la Pêche, qui rempile au même ministère,
• Chiheb Ben Ahmed, aux Affaires locales et à l’Environnement, ancien ministre des Transports.

• Une grosse pointure à la Santé, le professeur Hédi Khairi, doyen de la Faculté de Médecine de Sousse, gynécologue, chef de service à l’Hôpital Farhat Hached à Sousse,
• Et Abdellatif Missaoui, aux Domaines de l’Etat, magistrat, ancien gouverneur de Ben Arous

Les jeunes pousses
• Youssef Fennira, à la Formation professionnelle et à l’Emploi, ancien PDG de l’ANETI
• Zakaria Belkhoja, à la Jeunesse et aux Sports, conseiller à la Kasbah
• Sofiane Ben Tounes, à l’Energie et Mines, chef d’entreprise, ancien VP à General Electric
• Youssef Ben Brahim, à la Culture, ancien chef de cabinet au même département

Deux départs, Khelil Chtourou, secrétaire d’Etat aux Finances, qui retrouvera le secrétariat général du Gouvernement et Thouraya Jeribi, jusque-là en charge des Relations avec les institutions constitutionnelles.
Sources : Leaders

Ce message est également disponible en : Anglais