En Bref

Tunisie : le 23 janvier proclamé journée d’abolition de l’esclavage

Ce 23 janvier 2019 est une journée historique en Tunisie où le président de la République, Béji Caïd Essebi, vient de la proclamer comme la journée nationale de l’abolition de l’esclavage. Une décision saluée et qualifiée d’historique par les militants des droits de l’Homme qui la réclamaient depuis de nombreuses années. Cette décision a été prise par le chef d’Etat après sa rencontre avec Raoudha Laabidi, la présidente de l’organisation nationale de lutte contre la traite des personnes, à l’occasion de la commémoration du 173ème anniversaire de l’esclavage en Tunisie. Bien que la Tunisie ait été le premier pays arabo-musulman à abolir l’esclavage en 1846, avant la France et les Etats-Unis, le racisme contre la communauté noire y est toujours de mise. Le meurtre, le 23 décembre 2018, de Falikou Coulibaly, président de l’association des Ivoiriens de Tunisie, à l’arme blanche dans un quartier de Tunis, où les agressions racistes sont fréquentes, révèle que le pays n’a pas encore complètement tourné cette sombre page de son histoire. L’assassinat du jeune responsable a provoqué dès le 24 décembre une manifestation à Tunis des ressortissants ivoiriens, qui ont dénoncé le racisme omniprésent dans le pays contre les noirs.