En Bref

Tunisie : difficile choix entre souveraineté numérique et biométrie

Pour Chawki Gaddès, président de l’Autorité nationale de protection des données personnelles (INPDP), la Tunisie doit passer aux cartes d’identité biométriques, malgré les défis liés à la souveraineté numérique du pays. Lors d’une audition de la Commission des droits, des libertés et des relations extérieures de la Chambre des représentants du peuple (HPR), il a fait allusion aux fournisseurs européens, en particulier, qui produisent des puces électroniques utilisées dans les cartes d’identité biométriques. Aussi, les membres du Comité ont convenu, lors d’une précédente réunion d’examiner les projets de loi n ° 83-2020 et n ° 84-2020 sur la carte nationale d’identité qui sont en relation avec le projet de loi sur les données personnelles.

Ce message est également disponible en : Anglais