A la uneالافتتاحية

Tribune : Le président Obasanjo plaide pour une marque Made-In-Africa afin d’inspirer la fierté des produits africains

La troisième journée de la Foire commerciale intra-africaine 2021 (IATF2021) s’est terminée par un appel clair de l’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo en faveur de la création d’une marque emblématique Made-in-Africa qui promouvra le commerce intra-africain et stimulera l’exportation internationale de produits africains.

S’exprimant au cours d’une session de conversation qui a marqué le point culminant de la journée, le chef Obasanjo a déclaré à l’auditoire que la création d’une marque “Made in Africa” insufflerait un sentiment de fierté à chaque pays africain.

Il a déclaré que l’AfCFTA s’efforçait d’éliminer les divisions engendrées par le colonialisme, où l’Afrique avait été divisée en régions en fonction des langues des colonisateurs. Selon lui, la vision commune des participants à l’IATF2021 et des commerçants présents à la foire commerciale est ce qui donnera vie à l’AfCFTA.

“La mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale africaine est le stimulateur de la cloche pour construire de meilleures économies post-pandémie”

“J’ai été impressionné par l’interaction des gens à l’IATF. Les gens travaillent ensemble, et cela crée un environnement dans lequel des miracles peuvent se produire”, a déclaré le chef Obasanjo.

Selon lui, la foire commerciale est également l’une des principales initiatives visant à soutenir la mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale africaine, qui offre au continent la possibilité de s’émanciper économiquement et de devenir autonome. A Obasanjo a déclaré : “La foire commerciale intra-africaine est un élément important pour redresser les torts du passé et faire tomber les frontières. Elle vise à construire des ponts pour nous aider à réaliser les ambitions de l’Agenda 2063, l’Afrique que nous voulons. Dans le contexte de l’après COVID-19, la zone de libre-échange continentale africaine joue probablement un rôle encore plus important en tant que cadre de la relance économique africaine. Je suis d’accord pour dire que la mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale africaine est le stimulateur de la cloche pour construire de meilleures économies post-pandémie.”

“L’élan créé par le premier commerce intra-africain lors du lancement de la zone de libre-échange continentale africaine pour stimuler le commerce et l’intégration intra-africains doit être maintenu

Le président Obasanjo a insisté sur le fait que, malgré les perturbations causées par la pandémie de COVID-19, l’élan créé par le premier commerce intra-africain lors du lancement de la zone de libre-échange continentale africaine pour stimuler le commerce et l’intégration intra-africains doit être maintenu.

Il a expliqué que la première foire commerciale intra-africaine au Caire en 2018 a donné un aperçu de l’immense potentiel qui existe pour le commerce et les investissements intra-africains. “Cette foire commerciale illustre clairement la détermination et la résilience de l’esprit africain. Malgré ce spectre du COVID-19, il est gratifiant qu’aujourd’hui, nous soyons réunis ici pour cette cérémonie d’ouverture de ce qui promet d’être une foire commerciale très réussie. S’appuyant sur le succès de la première édition de la foire commerciale intra-africaine, cette deuxième édition de la foire commerciale veillera à ce que les efforts visant à accroître le commerce intra-africain soient soutenus.

Voir la vidéo de sa déclaration

Ce message est également disponible en : الإنجليزيةالفرنسية