Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
A la uneActualité

Tribune Future Coders : La Nouvelle Génération Africaine

Après avoir pendant cinq ans, au sein de kLab, accompagnés plus de 100 entreprises, participé à la création de plus de 500 emplois, initiés plus de 1000 jeunes à la programmation, lancé des écoles de coding dans 4 camps de réfugiés, Aphrodice Mutangana revient sur une initiative novatrice mise en place au Rwanda, le programme Future Coders.  

Par Aphrodice Mutangana, entrepreneur social

 

Il y a très longtemps, je suis allé à l’école primaire dans la province du Nord du Rwanda. En cinquième année du primaire, j’arrivais toujours en deuxième position. J’avais beau étudier, je réussissais rarement mieux qu’un de mes camarades de classe et un bon ami, Mutabazi. Malheureusement, après avoir terminé l’école primaire, je ne l’ai plus jamais revu jusqu’à ce que j’apprenne que mon brillant concurrent avait abandonné l’école pour des raisons financières. Cela m’a bouleversé.

Miser sur les TICs pour élargir les horizons de l’Afrique de demain

Dans différentes parties du monde, de nombreux élèves intelligents sont confrontés à un cas similaire à celui de mon ami Mutabazi. La vie dure oblige les jeunes à quitter l’école, créant ainsi des lacunes dans l’éducation collective des futurs dirigeants du monde. La tâche qui nous incombe à tous est d’élargir les horizons de l’Afrique de demain. Pour acquérir des compétences qui vont bien au-delà de ce que l’école peut offrir. Comment changer le discours selon lequel « l’éducation formelle est la seule voie vers une vie réussie » ?

Au cours des cinq dernières années, j’ai contribué à l’économie de la connaissance au Rwanda grâce aux responsabilités, aux opportunités et aux capacités qui m’ont été dévolues en tant que Directeur Général du kLab. Le fait de travailler au cœur du secteur des TICs a révélé le potentiel ultime de stimuler la compétitivité du Rwanda dans le monde entier. C’est un voyage rempli de découvertes, de collaborations et de crans. Je suis ravi d’aider autant de personnes que possible à explorer l’espace technologique du Rwanda et à ouvrir une nouvelle ère de transformation numérique.

Les enfants constituent la meilleure pépinière

La meilleure catégorie pour commencer est celle des enfants. Inspiré par les résultats impressionnants du programme de la semaine du Code africain, j’ai commencé à doter une jeune génération d’outils appropriés et de compétences actualisées, les préparant à devenir de brillants universitaires et des penseurs créatifs. Future Coders, une initiative numérique pour les jeunes, a été créée.

Future Coders est composé d’enfants rwandais âgés de 8 à 16 ans, qui apprennent les techniques de codage fondamentales et développent ensuite des applications à partir des compétences acquises. Cette cohorte a un programme d’études qui comprend 7 langages de codage différents : html, python, php, scratch, css, java et javascript. Les apprenants sont encadrés par l’équipe du kLab, ce qui permet à chacun de progresser et d’atteindre son niveau de compétence optimal.

Grâce à un large éventail d’idées dans le domaine des technologies de l’information au Rwanda, à des ressources internationalement reconnues et grâce à un fort capital d’investissement, le programme Future Coders permettra à la prochaine génération de programmeurs et d’entrepreneurs numériques au Rwanda de s’affirmer. Notre programme élève les connaissances pour contribuer à la vision du Rwanda pour 2020, 2050 et au-delà. Chaque enfant rwandais reçoit ce tutorat gratuitement ; avec cet esprit d’inclusion, la culture numérique atteindra toutes les classes sociales du pays.

Pour faire avancer cette initiative, il y a plusieurs défis à relever, tels que :

Comment donner un accès égal aux apprenants dans tout le pays puisque certains n’ont pas l’électricité ou l’accès aux équipements technologiques ?

Comment contrôler la sécurité sur internet pour s’assurer que les apprenants ne sont pas affectés par le mauvais côté de l’internet ?

Comment protéger les enfants contre la dépendance à la technologie ou à l’internet, qui conduit à l’isolement social ?

Bien que le programme soit confronté à de tels problèmes, au fil du temps, la collaboration entre les acteurs concernés permettra d’en résoudre beaucoup. Par exemple, le secteur de l’éducation pourrait faciliter l’initiative dans diverses institutions, les investisseurs peuvent intervenir en apportant un soutien financier pour élargir l’accès, et les parents – surtout – devraient motiver leurs enfants à prendre part à ce changement productif. Il ne fait aucun doute qu’ils seront les mieux placés pour réussir à mesure qu’ils grandissent.

Le codage à un âge plus précoce incarne les avantages progressifs dans un monde orienté vers le numérique. C’est un don de connaissances de haut niveau que nous offrons à nos enfants qui poursuivent l’entrepreneuriat numérique ; un don qui aurait pu sauver Mutabazi. De brillantes start-ups fourniront des emplois – améliorant le niveau de vie des communautés – indépendamment de leurs antécédents financiers. Dans Future Coders, le voyage se poursuit. Nous recueillons des idées pour créer une plateforme hors ligne qui permet aux apprenants d’être autonomes et, plus efficacement, d’accéder à des installations même lorsqu’internet est absent.

L’avenir sera incontestablement radieux, ou plutôt smart pour les prochaines générations du Rwanda !

 

 

Ce message est également disponible en : Anglais