Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
A la uneL'editorial

Tribune Comment Covid-19 affectera-t-il la réponse de la réglementation financière au changement climatique ?

À première vue, les autorités réglementaires semblent avoir priorisé la question du changement climatique. Cependant, un examen plus attentif suggérerait le contraire et le changement climatique reste en réalité une priorité à long terme des régulateurs nationaux et européens.

Par Leila Kamdem-Fotso *

 

Leila Kamdem-Fotso, associée financial services chez Mazars

 

Dans certains domaines, l’action réglementaire sur le changement climatique a été retardée.  Les banques centrales du monde entier ont pris des mesures pour préserver le financement de l’économie réelle. Les mesures de relance ont retenu le plus l’attention des médias et les autorités ont également pris des mesures d’abstention pour alléger temporairement le fardeau réglementaire des banques. Concernant le changement climatique:

1.La période de consultation pour les propositions de la FCA sur les règles de divulgation liées au climat a été prolongée de mai à octobre 2020.
2.Le «scénario exploratoire biennal» de la BoE sur les risques financiers liés au changement climatique devrait être reporté. La Banque avait prévu de publier les scénarios BES finaux cette année, ainsi que les résultats de l’exercice en 2021.
3. Les scénarios de simulation de crise de la Banque de France, qui doivent être publiés en mars, n’ont pas encore été publiés.
4. Le travail conjoint PRA-FCA avec le Climate Financial Risk Forum (CFRF) pour développer des directives dirigées par l’industrie sur la façon d’intégrer les risques liés au climat dans la prise de décision commerciale a été reporté indéfiniment.
5. Au niveau international, la 26e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26) prévue à Glasgow en novembre a été reportée à 2021.

 

Malgré les retards, le changement climatique reste une priorité à long terme pour les régulateurs

 

En février, l’ESMA a publié sa «stratégie sur la finance durable». Les objectifs comprennent la réalisation d’une convergence prudentielle entre les autorités nationales compétentes (ANC) en ce qui concerne la divulgation du climat et la poursuite de l’évaluation des risques posés par le changement climatique pour le système financier.

Cela a été suivi de deux documents de consultation de l’UE, dont le calendrier et les objectifs indiquent un engagement soutenu envers la crise climatique.

1. Début avril, la Commission européenne a publié une consultation sur sa stratégie renouvelée de finance durable. La stratégie proposée vise à fournir les outils politiques permettant de garantir que les systèmes financiers soutiennent la transition des entreprises vers la durabilité dans le contexte de la reprise après COVID-19. Les mesures proposées encouragent une plus grande concentration sur le développement à long terme et les défis et opportunités liés à la durabilité plutôt que sur la performance financière à court terme uniquement. Les mesures couvrent également la réduction des risques climatiques, environnementaux et sociaux dans les institutions financières et le système financier dans son ensemble.

2.Par la suite, les autorités européennes de surveillance (AES) ont publié une consultation sur les informations ESG. En particulier, les mesures proposées obligeraient les acteurs des marchés financiers à publier les informations suivantes sur leurs sites Web: les effets négatifs des décisions d’investissement sur une liste établie de facteurs environnementaux et sociaux (inclus dans la consultation), comment cet impact a été mesuré et toute atténuation les mesures prises. Des exigences similaires seraient mises en place pour les produits financiers; les entreprises devraient divulguer les objectifs de durabilité de chaque produit et la proportion prévue des investissements totaux qui sont «durables».
Au niveau international, le Réseau pour l’écologisation du système financier (NGFS) reste déterminé à publier des documents d’orientation au cours du premier semestre de cette année sur les scénarios de transition et les lignes directrices sur l’analyse des risques climatiques basée sur des scénarios, les méthodologies actuelles d’évaluation des risques environnementaux utilisées par les services financiers. et un guide sur l’intégration des risques liés au climat et à l’environnement dans la supervision.

 

L’avenir de la réglementation des finances durables, parallèles entre Covid-19 et changement climatique 

 

Ce qui précède montre que le changement climatique n’a pas été écarté du programme de réglementation. En fait, les mesures de politique réglementaire prises pour lutter contre le COVID-19 pourraient finir par compléter et finalement renforcer celles visant à lutter contre le changement climatique.

À bien des égards, les impacts à court terme de COVID-19 donnent un aperçu des effets à long terme du changement climatique – les deux constituent des menaces majeures pour la stabilité financière, faisant de la crise actuelle un test de résistance réel pour une future crise climatique .

1. Bien que les causes exactes de la crise actuelle du COVID-19 n’aient pas encore été établies, la recherche montre que les urgences sanitaires sont plus susceptibles de se produire lorsque les modèles climatiques changent et que la biodiversité est perturbée. Cela montre la nécessité cruciale d’atténuer les risques climatiques et environnementaux, mais aussi de renforcer la résilience de nos sociétés aux chocs futurs.

2- Une «reprise à forte intensité de carbone» de la crise actuelle pourrait augmenter le risque d’une transition désordonnée vers une économie neutre en carbone, ce qui a notamment conduit à demander aux gouvernements de fixer des critères de durabilité aux mesures de relance (par exemple, demander des engagements à réduire les émissions de carbone). Les deux sont des chocs idiosyncratiques pour les secteurs à forte intensité de carbone tels que les industries de l’aviation, de l’automobile et des combustibles fossiles, conduisant à un risque de crédit accru pour l’industrie des services financiers.

3-Les deux sont des questions internationales nécessitant une coopération mondiale, avec un rôle clé à jouer pour le secteur des services financiers afin de prévenir les crises futures et de faciliter les efforts de réponse en cas de choc. La collaboration actuelle entre les gouvernements et les institutions financières pour répondre à COVID-19 peut servir de modèle précieux aux efforts de réponse climatique à l’avenir.
Cependant, il existe une différence majeure entre COVID et la crise climatique – l’impact financier de la première est principalement dû à une augmentation des risques de crédit et de liquidité qui peuvent être modélisés en fonction de la durée du lock-out. Le risque climatique est plus difficile à quantifier – car les risques physiques et de transition sont sans précédent, les données historiques peuvent ne pas être un indicateur fiable de l’avenir.

Le défi complexe des données climatiques et de la modélisation rend d’autant plus nécessaire une réponse réglementaire solide et un engagement fort du secteur financier.

 

Leçons pour les institutions financières

 

À bien des égards, la crise actuelle offre aux banques la possibilité d’adopter une approche stratégique à plus long terme du climat et d’autres risques de durabilité. Nous suggérons que votre entreprise :

1-Continue d’exécuter le plan d’action sur le climat requis par l’ARP en octobre de l’année dernière.

2-Réfléchissez à votre modèle d’entreprise et à votre stratégie – et surtout à la façon dont votre entreprise peut démontrer aux parties prenantes (clients, investisseurs, régulateurs et la société au sens large) que vous avez utilisé les leçons tirées de COVID-19 pour vous adapter aux changements de comportements, de politiques et de technologies des consommateurs. et renforcer la résilience au climat et aux risques de durabilité plus larges.

3-Mieux comprendre et mesurer vos vulnérabilités au choc de la transition climatique en raison de la forte baisse d’activité dans divers secteurs et des implications pour les expositions de votre entreprise. Ces données réelles peuvent être utilisées pour améliorer la robustesse de vos modèles de tests de résistance pour un scénario de transition désordonné. Le document NGFS attendu d’ici la fin du premier semestre 2020 sur l’analyse des scénarios devrait fournir des informations précieuses pour la conception ou l’amélioration des capacités de modélisation interne.

4-Alors que les conversations ont lieu avec les clients pour soutenir leur rétablissement, profitez-en pour discuter de leur stratégie post-COVID et de son alignement avec le programme climatique. Cela vous fournira des informations importantes sur vos propres expositions de portefeuille aux risques physiques et de transition, un élément clé pour l’analyse de scénarios au niveau de la contrepartie.

Finalement, la crise actuelle n’a pas diminué les opportunités importantes de la finance durable. La demande d’actifs verts et d’autres actifs durables continue de croître rapidement, et il est prouvé que les actifs ESG ont surpassé leurs équivalents non ESG pendant les turbulences du T1 2020. C’est un argument convaincant pour garder vos dirigeants et conseils concentrés sur l’augmentation du financement durable au milieu de la crise COVID, et de résister à la tentation d’augmenter les niveaux d’émissions de carbone financées.

Ils disent que vous ne devriez jamais perdre une crise. Avec une coopération suffisante de la part des finances, des entreprises et de la communauté internationale, les conséquences futures du changement climatique peuvent encore être atténuées, mais le temps presse.

 

Sources:

https://www.bankofengland.co.uk/news/2020/march/boe-announces-supervisory-and-prudential-policy-measures-to-address-the-challenges-of-covid-19
https://www.fca.org.uk/firms/information-firms-coronavirus-covid-19-response#delayed

https://www.esma.europa.eu/press-news/esma-news/esma-sets-out-its-strategy-sustainable-finance
https://ec.europa.eu/info/sites/info/files/business_economy_euro/banking_and_finance/documents/2020-sustainable-finance-strategy-consultation-document_en.pdf
https://www.ngfs.net/sites/default/files/medias/documents/ngfs_annual_report_2019.pdf

https://ec.europa.eu/clima/policies/strategies/2050_en
https://www.ft.com/content/46bb05a9-23b2-4958-888a-c3e614d75199
https://www.scientificamerican.com/article/democrats-want-to-include-climate-action-in-coronavirus-aid/

 

*Leila Kamdem-Fotso, associée financial services chez Mazars.

Ce message est également disponible en : Arabe Anglais