HENRI GISCARD recu en audience
ActualitéArchives

Tourisme : Un deuxième Club Med au Sénégal

Le Club Méditerranée va contribuer à la relance du tourisme sénégalais, à travers un projet de 40 milliards FCFA. Ce, via un partenariat public-privé consacrant le plus grand investissement touristique de la sous-région ouest-africaine.

Leader mondial dans l’hébergement touristique, le Club Méditerranée, plus connu sous le nom de Club Med’, présent au Sénégal depuis les années 70, relance sa présence dans ce pays d’Afrique de l’Ouest. Ce, à travers un projet de 40 milliards FCFA qui en fait le plus grand dans la sous-région. Un montant colossal mobilisé grâce à un partenariat public-privé porté par le concours financier d’Impaxis, du Fonsis, de la Caisse des dépôts et consignations, de la Soman, et de la BOAD. Le Club Med, déjà présent en Casamance (région Sud du Sénégal), veut s’implanter cette fois-ci sur la réserve de Saraba, sur la Petite Cote. Un village de vacances Club Med ouvert toute l’année et d’une capacité de 860 lits commerciaux à destination des familles, va être construit sur un terrain de 30 hectares, à Nianing. A terme, le président directeur général de Club Med, Henri Giscard d’Estaing, et le promoteur, Amadou Loum Diagne, espèrent que ce projet va impulser le secteur touristique du Sénégal en général et de la Petite Côte en particulier.

Lors de la signature du protocole d’accord, le Premier ministre du Sénégal, Mouhamed Boun Abdallah Dionne, s’est réjoui de l’arrivée de Club Med sur la petite Côte : « le PSE tourisme est en marche grâce à l’ingéniosité d’Amadou Loum Diagne qui a pu accrocher le Club Méditerranée déjà présent à travers le pole touristique de la Casamance. Ce sont des milliers d’emplois de qualité et décent qui seront générés par ce projet ». Quant au président directeur général du Club Med, Henri Giscard d’Etaing, il a estimé que ce projet est une concrétisation de premier plan : « nous sommes présents au Sénégal depuis 1970 par notre Club Med de Cap-Skirring en Casamance, qui a connu un grand succès. Mais là, nous avons décidé de nous renforcer avec la création de ce nouveau pole du fait de la volonté du gouvernement du Sénégal de développer, de manière active, l’ensemble du tourisme au Sénégal. C’est un projet qui s’inscrit dans un partenariat où la majorité du capital est sénégalaise. Ce qui est un exemple remarquable du politique de développement », s’est félicité le patron du Club Med.

L’ouverture du nouveau Club Med est prévue pour fin 2017, mais auparavant le lancement des travaux devrait intervenir en janvier 2016.


 

Par Mouhamed Camara

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe