ArchivesLe dossier du mois

Tourisme Best destinations

Avec 62 millions de touristes en 2017, l’Afrique est encore loin des 1,1 milliards de visiteurs dans le monde. Reste que la région a affiché cette année là 8% de croissance. La progression devrait être de 5 % en 2018 selon le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC). Des chiffres  qui confirment l’attractivité du continent. En attendant, quels sont les pays phares de la destination Afrique ?

Par Bilqiss Menouter  

Dans le dernier classement « Best in Travel 2018 » du célèbre guide Lonely Planet, deux pays africains se positionnent dans le Top 10. Parmi lesquels, Djibouti, à la 4ème place, et l’l’île Maurice, 8ème. Un classement « subjectif ». Car si on s’en tient aux nombres de visiteurs enregistrés, ce sont les régions aux extrémités du continent qui restent les plus attractives, L’Afrique du Nord, qui connaît une certaine reprise après des années de difficultés rencontrées en raison des attaques terroristes ; et l’Afrique australe, toujours aussi privilégiée pour ses plages et ses safari.

Le Maroc en tête, l’Egypte et la Tunisie reviennent dans la course

Avec 11,35 millions de touristes en 2017, c’est le Maroc qui figure en tête, un chiffre en hausse de 10 % par rapport à 2016, soit plus d’un million de touristes supplémentaires. Tirant vers le haut la région Afrique du Nord. Même si l’Egypte et la Tunisie semblent connaître une certaine reprise de l’activité. Le nombre de visiteur a grimpé de 54%, avec 8,3 millions de visiteurs. Par conséquent, les recettes touristiques de l’Egypte ont connu un bond de 123,5 % par rapport à 2016 avec 7,6 milliards de dollars. De quoi booster l’économie nationale alors que le  tourisme est l’une des principales sources de devises étrangères du pays. De même que pour la Tunisie. Avec 8 millions de touristes attendus, la Tunisie, encore marquée par la révolution et les attaques terroristes du Bardo et de Sousse, en voie de stabilisation,  redevient une destination touristique. Une reprise de l’activité touristique confirmée par une croissance de 32% des recettes au cours des cinq premiers mois de l’année 2018.

L’Afrique australe se maintient, l’Afrique de l’Est se confirme

Côte Afrique australe, l’activité se maintient. Pour l’Afrique du Sud en premier lieu qui affiche près de 10 millions de touristes chaque année. Encore loin derrière, la Namibie se maintient toutefois avec plus de 1,57 million d’arrivées de visiteurs en 2017, soit une augmentation de 3,6 % par rapport aux 1,51 million d’arrivées enregistrées en 2016. Ainsi que la Zambie qui frôle le million et connaît une hausse de fréquentation de 2,6%.

En attendant, l’Afrique de l’Est, plus que jamais nouvelle destination d’affaire, confirme son ascension. C’est le cas du Kenya notamment, qui a enregistré 1,2 milliard de dollars (973 millions d’euros environ) en 2017, et ce malgré la crise post-électoral. Signe que le pays, qui a misé sur la sécurité, a renoué avec l’activité touristique. La Tanzanie également avec 1,1 million de touristes par an. Soit 2,2 milliards de dollars aux caisses de l’État.

Le nombre de visiteurs en Afrique pourrait plus que doubler d’ici à 2030

Alors que l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) annonce que le nombre de visiteurs en Afrique pourrait plus que doubler d’ici à 2030, les Etats multiplient les initiatives pour booster une activité, reconnaît comme un moteur de croissance, qui en plus de rapporter des devises, à le mérite d’être un fort pourvoyeur d’emplois. Ce qui reste un des défis majeurs du continent.


 

Par Bilqiss Menouter  

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe