En Bref

Technologie Microsoft met en service ses premiers data centers en Afrique

Annoncés en en mai 2017, les premiers data centers africains de Microsoft sont aujourd’hui opérationnels, en Afrique du Sud à Le Cap et à Johannesbourg.

Microsoft prévoit que ses dépenses en Afrique du Sud pour les ressources du cloud tripleront au cours des cinq prochaines années et que le cloud computing pourrait finir par créer 112 000 nouveaux emplois d’ici la fin 2020. Ce nombre compte non seulement les emplois chez Microsoft, mais aussi les entreprises tierces, y compris les start-up, car les data centers leur facilitent la création d’applications et la configuration de leur infrastructure d’entreprise.

Microsoft compte proposer Office 365 en Afrique auprès des professionnels d’ici les prochains mois grâce à ses nouveaux data centers. 

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe