A la uneالأخبار

Technologie : Après le Rwanda, Zipline vise l’Afrique de l’Ouest

Initiatrice de l’utilisation des drones pour livrer des fournitures médicales dans des zones reculées, notamment au Rwanda, la start-up Zipline lorgne désormais l’Afrique de l’Ouest pour étendre ses opérations africaines. Un développement qui confirme la pertinence de sa solution innovante. 

Par Ange Iliza, à Kigali 

La start-up californienne Zipline, pionnière dans l’utilisation de drones pour livrer des fournitures médicales d’urgence dans des zones reculées, en particulier au Rwanda, va prochainement étendre ses opérations africaines au Nigeria et au Ghana. Fondée en 2014, l’entreprise est sans doute le plus grand service de livraison de fournitures médicales par drones au monde et opère au Rwanda depuis octobre 2016, où elle approvisionne les établissements de santé dans les zones les plus reculées.  Mieux, Zipline est la première entreprise au monde à utiliser des aéronefs sans équipage pour livrer du sang, une denrée vitale car la cause la plus fréquente de décès maternel est l’hémorragie. Le Rwanda, comme le reste du continent africain, a un taux de mortalité maternelle élevé (248 décès pour 100 000 naissances vivantes, selon les données de la Banque mondiale) dû aux hémorragies post-partum. Le système mis en place par l’entreprise de drones permet précisément de lutter contre les difficultés d’acheminement du sang.

Plus de 340 centres de santé rwandais desservis à partir de deux centres de distribution

Aujourd’hui, Zipline dessert plus de 340 centres de santé rwandais à partir de ses deux centres de distribution- à Huye, au Sud, et à Kayonza, dans l’Est- « qui couvrent ainsi l’ensemble du pays », se félicite la coordinatrice des opérations dans le pays, Diane Munezero Kayigi.  En attendant l’ajout prochain de plus de nouveaux 100 centres de santé. Chaque centre de distribution peut effectuer 226 vols en une journée. En 2019, seuls 2 600 km de routes sur les 14 000 km que compte le Rwanda étaient asphaltés. En raison de la topographie accidentée du “pays des Mille collines”, certains centres de santé devaient attendre jusqu’à cinq heures pour obtenir certaines fournitures médicales essentielles en raison de la faiblesse des transports et des infrastructures routières. Au fur et à mesure que l’entreprise de drones a accédé à des zones plus reculées, le problème s’est atténué. 

Par ailleurs, depuis 2016, l’entreprise a étendu sa gamme de produits, au-delà des poches de sang : Zipline peut à présent livrer des médicaments et des vaccins anti-Covid aux hôpitaux à travers le Rwanda.  Quant aux drones déployés par l’entreprise, ils sont capables de faire des allers-retours de 160 km à une vitesse pouvant atteindre 120 km/h.  “Nous avons tellement grandi en termes de capacité, de main-d’œuvre et de compétences. Nous desservons de plus en plus d’établissements de santé et nous sommes conscients que le problème du manque d’accès aux fournitures médicales essentielles n’est pas particulier au Rwanda”, explique la responsable des opérations. 

250 millions de dollars levés pour financer les projets d’expansion

De fait, le privilège de se voir livrer par drones des fournitures médicales n’est plus limité au Rwanda. Déjà opérationnel au Ghana depuis avril 2019, Zipline cherche à y étendre encore ses activités ainsi qu’au Nigeria. La start-up, qui a levé 250 millions de dollars de nouveaux financements en juin dernier, va ainsi créer quatre autres centres de distribution au Ghana et deux au Nigeria.  Zipline vise les régions les plus reculées du Nigeria et du Ghana et s’associera à des institutions de santé publique pour livrer ses précieux produits médicaux aux populations, l’objectif de l’entreprise étant de rendre les services de santé aussi accessibles que possible, indépendamment des limites géographiques. Zipline a du reste déjà établi quatre centres de distribution au Ghana. Chacun d’eux reçoit des produits médicaux du ministère de la santé par l’intermédiaire de magasins médicaux désignés pour chaque région. Les centres de distribution sont essentiellement des entrepôts centralisés qui fonctionnent 24 heures sur 24, et à partir desquels les produits sont livrés aux hôpitaux lorsqu’ils sont nécessaires. 

Interrogée par ANA sur le choix de ces  deux pays, Diane Munezero Kayigi explique que ceux-ci ont été sélectionnés en fonction de leur taille géographique et de leurs infrastructures de transport. Les plans d’expansion devraient pour leur part être effectivement  lancés courant 2022. L’implantation annoncée au Nigeria pourrait notamment avoir un impact important sur les ambitions logistiques de Zipline de passer de la simple livraison de produits médicaux aux centres de santé, à la livraison d’autres types de colis aux consommateurs.  Une chose est sûre, cette nouvelle phase de développement attendue ne devrait faire que confirmer la pertinence de la technologie novatrice déployée par Zipline depuis ses débuts dans les opérations humanitaires, les efforts de l’entreprise ayant été reconnus dans le monde entier, notamment par le FMI. Le volet “stockage de sang” du travail de Zipline en Afrique a quant à lui été réalisé en collaboration avec les gouvernements, les pharmacies et d’autres entreprises spécialisées dans les produits médicaux. 

Pour en savoir plus : 

https://flyzipline.com/

Ce message est également disponible en : الإنجليزيةالفرنسية