Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

archiveMali

En Bref

Mali Bah N’Daw nommé président intérimaire

Un mois après le coup d’état qui a renversé Ibrahim Boubacar Keïta, Bah N’Daw a été nommé président de transition du Mali le 21 septembre. Ex-ministre de la Défense ce militaire de 70 ans à la retraite sera assisté par un vice-président, en l’occurrence Assimi Goïta, le chef de la...
En Bref

Mali Une charte pour une transition sur 18 mois adoptée

Une charte a été adoptée pour une transition de 18 mois au Mali. Après trois jours de consultation avec les dirigeants des groupes politiques et de la société civile, le Comité qui a renversé le pouvoir le mois dernier, a accepté un gouvernement de transition de 18 mois. Le 12...
En Bref

CEDEAO Un 57e sommet à Niamey centré sur le Mali

Niamey au Niger a accueilli le 7 septembre la conférence des chefs d’état et de gouvernement de la CEDEAO. Au programme, la situation au Mali, pour laquelle l’organisation a annoncé vouloir la désignation d’un président civil d’ici le 15 septembre. Autres sujets au menu, la sécurité régionale avec des menaces...
A la uneL'editorial

Mali : un coup d’État (au) plus-que-parfait

Coup d’État au Mali ! Sans surprise. Car, à maints égards, prédictible. Seule la Cedeao ne l’a pas vu venir. Et comme chacun sait, elle n’a pas de nez (organe olfactif) et moins encore de mémoire (siège de l’expérience).   Par DR Pierre Franklin Tavares*         La conjugaison...
En Bref

Mali L’armée promet une transition démocratique

Au Mali, les militaires promettent une transition démocratique de trois ans, qui porterait un membre de la junte à la tête du pays. L'armée s'est emparée du pouvoir mi-août et à l'issue du deuxième jour de négociations avec la Communauté des Etats d'Afrique de l'Ouest, elle accepterait de libérer le président...
En Bref

Mali La Secrétaire générale de l’OIF condamne la prise de pouvoir par des militaires et appelle au rétablissement de l’ordre constitutionnel

La Secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo, condamne fermement la prise de pouvoir perpétrée par des militaires au Mali, le 18 août, qui a conduit à la démission du Président Ibrahim Boubacar Keïta. Elle condamne également la détention du Président Keïta et appelle à nouveau à sa libération immédiate...
1 2 3 10
Page 1 of 10