En Bref

Sommet UA: lancement « historique » de la zone de libre-échange africaine

Les pays de l’Union africaine (UA) ont lancé symboliquement le 7 juillet, en marge du Sommet qui se tenait à Niamey, la Zone de libre-échange continentale africaine (Zleca). « L’entrée en vigueur de la Zlec est l’événement le plus important dans la vie de notre continent depuis la création de l’OUA (Organisation de l’unité africaine) en 1963 et sa transformation en Union africaine », a déclaré en ouverture du sommet l’hôte nigérien, le président Mahamadou Issoufou. « Les pères fondateurs doivent en être fiers », a poursuivi le président de la commission de l’Union africaine Moussa Faki Mahamat, soulignant que la Zleca devient le plus grand  » espace commercial au monde ».

L’accord historique portant création de la ZLECA, qui couvre le commerce des biens et des services, a été signé à Kigali le 21 mars 2018 par les représentants de 44 gouvernements. À la date du 8 mai 2019, huit autres États membres avaient signé l’Accord et les 22 ratifications nécessaires à son entrée en vigueur avaient été reçues.

Le géant nigérian, réticent jusque-là, et son voisin le Bénin ont signé l’accord le 7 juillet en ouverture du sommet. 54 des 55 pays africains vont constituer ce nouveau marché. Seule l’Erythrée n’a pas signé l’accord.
Le marché devrait être actif à partir de 2020

Quelque 4.500 délégués et invités, dont 32 chefs d’Etat et plus de 100 ministres participaient à l’évènement.

Ce message est également disponible en : Anglais