ActualitéArchives

Sénégal : Les exportations baissent de 16 milliards FCFA

Les exportations du Sénégal ont chuté de 12,8%, en janvier 2015, s’établissant à 113,2 milliards contre 129,8 milliards FCFA le mois précédent. D’où la balance commerciale déficitaire du Sénégal de 114,8 milliards FCFA.

Ce n’est pas pour demain que le Sénégal va résorber le déficit de sa balance commerciale qui est fort déficitaire avec des importations toujours supérieures aux exportations. Les dernières publications de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie confirment cette donne. En effet, les exportations ont chuté de 12,8%. Cette baisse est imputable, d’après l’ANSD, au fléchissement des ventes à l’extérieur d’or non monétaire (-23,3%), de produits pétroliers (-31,1%) et d’huile brute d’arachide (0,4 milliard de FCFA contre 3,4 milliards FCFA au mois précédent). Toutefois, le relèvement des exportations de poissons frais de mer (+25%) et de légumes frais (5,5 milliards FCFA) a atténué cette tendance baissière. Les principaux produits exportés sont les produits pétroliers à hauteur de 17,6 milliards FCFA, l’or non monétaire à hauteur de 15,2 milliards CFA, les poissons frais de mer chiffrés à 10,3 milliards CFA et le ciment hydraulique qui est à 9,5 milliards FCFA. Comme potentiels clients, le Sénégal traite avec le Mali (12,8%), la Suisse (11,6%), les Emirats Arabes Unis (7,6%) et la Cote d’Ivoire (4,9%).

Baisse de 31,8% des importations

Quant aux importations, elles sont évaluées à 228 milliards FCFA au mois de janvier 2015 contre 334, 5 milliards FCFA au mois précédent, soit un repli de 31,8%. Cette baisse relève de celle des achats à l’extérieur d’autres produits pétroliers (-31,6%), de riz (-24,3%), d’huiles de graisses animales et végétales (-48,8%). Et ajoute le document de l’ANSD, la quasi-absence d’importations d’huiles brutes de pétrole a renforcé cette chute. Le solde commercial s’est établi à -114,8 milliards FCFA au mois de janvier 2015 contre -204,7 milliards FCFA au mois précédent. Mais ce solde s’est dégradé comparativement au mois de janvier 2014 alors qu’il s’établissait à 94,2 milliards FCFA.


Par Mouhamed Camara