Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Le dossier du mois

Sénégal Hub numérique

C’est Dakar que le groupe Orange a choisi pour accueillir son premier Orange Digital Center d’Afrique subsaharienne. Pionnier dans le domaine du numérique dans la région, le pays confirme ainsi ses ambitions de se hisser en hub numérique régional…voir continental.

Par DBM à Dakar

Alors que l’arrivée de Free, à travers le rachat del’opérateur Tigo, a bousculé le secteur des télécoms sénégalais, le leader local, Orange inaugurait le 24 octobre, le dernier né de sa politique RSE. L’Orange Digital Center, un tiers lieu de l’innovation qui intègre 3 espaces, l’école du code ou Sonatel Academy, le Fab Lab Solidaire et l’Innov’Lab, offre aux entrepreneurs en herbe, formation, accompagnement technique, jusqu’au financement. « L’ODC est un savoir, un savoir-faire et un savoir-être regroupé en un tiers-lieu d’innovation ouvert à tous » souligne Daouda Diouf, Directeur de l’académie numérique.

 

« La transformation digitale doit rester un booster de notre économie et par un effet d’entrainement un levier de création d’emplois pour nos jeunes. »

Le concept, déjà installé à Tunis, qui doit ensuite rejoindre l’ensemble des filiales Afrique et Moyen-Orient du groupe, vient enrichir un écosystème numérique sénégalais intégré où acteurs publics et privés contribuent à faire du pays un hub numérique régional. « Nous ne pouvons qu’être satisfait de l’ouverture de cet Orange Digital Dakar qui entre en droite ligne avec la stratégie définie par les autorités sénégalaises à travers la feuille de route SN25 qui vise à faire de notre pays un hub numérique. La plupart des objectifs que nous visons sont pris en compte ici , dont la dimension genre, la culture de l’entreprenariat, la synergie entre les acteurs qui participent à la transformation numérique. Dans cet espace futuriste et inspirant où foisonne l’échange d’expérience, on entre avec une idée et on en ressort avec une entreprise. Avec tout ce que cela comporte comme accompagnement, coaching, financement, se réjouit Mor Ndiaye Mbaye, directeur de cabinet du ministre de l’économie numérique. Dans le contexte de la 4èmeRI, de l’avènement de la 5 G, l’économie numérique s’impose. L’innovation technologique et l’émergence numérique offre des opportunités infinies. La transformation digitale doit rester un booster de notre économie et par un effet d’entrainement un levier de création d’emplois pour nos jeunes. » Et de souligner « le rôle prépondérant secteur privé dans la stratégie SN25. 73% des actions de la SN25 sont attendues du privé, et 10% à travers des PPP ».

Une véritable pépinière de start-up et un laboratoire d’innovation technologique

De fait, avec Jokkolabs, le premier espace de travail collaboratif d’Afrique de l’Ouest et fondé par Karim Sy ; la Sonatel Academy, la première école de codage gratuite du Sénégal ; ou encore le Ctic, un des premiers incubateurs régional ; ainsi que les fonds d’investissement, dont Orange Digital Ventures, basé à Dakar, ou encore Kinaya Ventures ; le Sénégal est déjà bien avancé en matière d’écosystème numérique.  Mais c’est avant tout les jeunes, qui se sont saisies des opportunités que leur offre le numérique pour entreprendre, qui participent à faire du Sénégal une véritable pépinière de start-up et un laboratoire d’innovation technologique. Parmi eux, Nafissatou Diouf. « Au Sénégal, nous sommes confrontés à énormément de problème de santé public. Un des problèmes, la prise en charge des urgences. Combien de diabétiques meurent parce qu’on leur a perfusé une solution de glucose ? J’ai perdu une personne qui m’était très chère, ma tante, et je ne suis pas la seule dans ce cas. Pour éviter à d’autres de vivre ce que j’ai vécu, j’ai créé Senvital ». Fondée il y a deux, la start-up, qui emploie déjà dix personnes, grâce à un simple système de code-barre intégré à un objet aussi insolite qu’un bracelet ou un pendentif, permet aux professionnels de la santé de scanner le dossier médical d’un patient. En somme de sauver des vies.