Sénégal : 163,5 milliards FCFA injectés sur 363 km de routes
ActualitéArchives

Sénégal : 163,5 milliards FCFA injectés sur 363 km de routes

Au Sénégal, depuis deux ans , le gouvernement de Macky Sall a injecté 163,5 milliards de FCFA pour la construction de 363 km de routes. Tel est le bilan des infrastructures routières à mettre à l’actif du chef de l’Etat arrivé au pouvoir en mars 2012.

Beaucoup d’infrastructures routières ont été réalisées dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, depuis 2013. A en croire, le ministre en charge des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, il s’agit de 24 projets routiers dont 6 concernent des constructions de ponts et qui auront nécessité une enveloppe globale de 163,5 milliards FCFA. Dans le détail, il y a les gros budgets dont la route de connectivité Autoroute à péage-Rufisque pour 32 milliards CFA sur un parcours de 18,2 km. Il ya les deux sections de la route Linguère-Matam notamment Boularanérou-Patouki (55 km) pour 16 milliards de FCFA tirés de la Banque Islamique de Développement (BID) et Patouki-Ourossogui (41km) d’un montant de 13 milliards FCFA du FKDEA. Mais il y a aussi la réhabilitation de la route Tambacounda-Dialacoto (65 km) qui a nécessité 16 milliards FCFA de la BOAD et de l’Etat.

Dans les budgets moyens, on peut noter les routes Tivaouane-Toubatoul-Khombole (37 km) pour 8 milliards de FCFA de la BOAD et de l’Etat. Vélingara-Badiara (27,5 km) d’un cout de 6,8 milliards FCFA du Fond Européen de développement et Bambey-Niakhar (25 km) pour 5 milliards financés par le BCI. La réhabilitation de la route Km50-Kayar (20 km) a été financée par le BCI à hauteur de 4,2 milliards de FCFA. L’entretien de la voirie de Keur Massar a absorbé 4 milliards FCFA décaissés par le FERA pendant que la voirie du Centre de Conférence Abdou Diouf de Diamnadio a nécessité 4,25 milliard FCFA du BCI. Il faut noter dans ce bilan, la remise en état de la RN1 entre Rufisque et Bargny en 2X2 voies sur 2 km pour 3,6 milliards CFA de la Banque Mondiale. La réhabilitation de la route Kafountine-Diouloulou (25 km) d’un coût de 2,18 milliards FCFA sur financement du FERA qui a également financé la réhabilitation de la route Cap-Skirring-Djembering (12 km) pour 1, 04 milliard FCFA. Enfin la route Ourossogui-Matam, longue de 10 km, a nécessité 1,5 milliard FCFA du BCI.

Les projets d’ouvrage

S’agissant des 6 projets d’ouvrage d’art, il y a d’abord les trois ponts de Matam pour 520 km qui ont englouti 9 milliards FCFA sur financement de l’Etat ; le pont Emile Badiane (640 km) financé à hauteur de 7,83 milliards CFA par le BCI, il y a aussi celui de Ndioum (150 km) pour 6,8 milliards FCFA tirés du MCA. Il y a également ceux de Thiaroye et de Keur Massar (200 km) pour 7 milliards FCFA tirés du BCI et celui de Géole à Saint-Louis d’un coût de 4,5 milliards FCFA. La reconstruction du pont de Kolda a mobilisé 3,34 milliards FCFA sur financement du MCA. Par ailleurs, il faut noter la construction de postes de contrôle de Ourossogui et de Dahra pour 2,8 milliards FCFA sur financement de la Banque Islamique de Développement et de l’Etat. Enfin la construction du parking gros porteurs de Tamba qui a couté 500 millions de FCFA grâce aux financements conjoints de la BOAD et de l’Etat.

Par Mouhamed Camara

 

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe