ActualitéArchives

Semaine culturelle de la Malaisie : Atteindre 36 millions de touristes en 2020

Diversités ethniques, culturelles, religieuses, le gouvernement malais veut faire de ces différences une force pour poursuivre sa politique de cohésion sociale, mais aussi pour encourager les étrangers à aller visiter la Malaisie.

Défilés de mode, spectacles de danse, démonstrations gastronomiques… Depuis le 13 et jusqu’au 17 avril 2015, de 10 heures à 18 heures, la Malaisie est à l’honneur sur la place du Palais du Louvre, à Paris. Cette semaine culturelle de la Malaisie est à l’initiative du ministre de la Culture et du Tourisme malaisien, de l’Ambassade de la Malaisie en France, et de l’Office de Tourisme de la Malaisie à Paris. Cette manifestation, qui a lieu en plein air, regroupera? sur cinq jours, différents acteurs économiques, touristiques malais qui ont chacun pour ambition de promouvoir les charmes du pays. Ouverte au public, et gratuite, cette présentation invite à découvrir et à explorer les spécificités du pays, tant sur le plan culturel qu’environnemental. En effet, se trouvant dans la région Asie-Pacifique, la Malaisie offre des paysages divers et très attrayants. Conscient des enjeux économiques que peut offrir son pays, le gouvernement tente de mettre en avant toutes les différences intrinsèques qui font ses richesses.

Développer le tourisme de masse

Avec une population avoisinant les 30 millions d’habitants, la Malaisie est fière de représenter différentes ethnies. En effet, dans ce pays se côtoient aussi bien les populations malaises, chinoises, indiennes, mais aussi philippines. « La Malaisie est un jeune pays, qui a obtenu son indépendance en 1957. Nous apprenons à vivre avec les différents groupes minoritaires présentes chez nous. Cette notion de cohabitation permet à notre peuple d’être en parfaite harmonie avec les autres. Nous avons d’ailleurs, décrété des jours fériés pour chaque fête religieuse. Ainsi, toutes les communautés sont représentées, sans aucune différence », a déclaré Tan Sri Ismail Omar, Ambassadeur de la Malaisie en France, lors de la conférence de presse précédant l’ouverture de l’événement au public. Au-delà de l’importance des échanges entre les peuples, préserver l’environnement est aussi une priorité pour l’Etat malais. « Sur la période de 1980 à 1990, le gouvernement avait fortement encouragé la production du bois à l’exportation en menant de grands travaux de déboisement. A partir de 1990, le gouvernement a passé des contrats avec les parcs nationaux pour limiter cette déforestation. Depuis, une trentaine de parcs nationaux ont été ouverts sur l’île de Langkawi, au nord de la péninsule, qui a été nommée patrimoine national par l’UNESCO; ou encore dans la forêt de Belum, au centre de la péninsule. La Malaisie à d’ailleurs pu bénéficier du soutien de la France pour la replantation de palmiers à huile, à l’origine de l’huile de palme », a indiqué Hon. Dato Seri Mohamed Nazri bin Abdul Aziz Tan Sri, ministre du Tourisme et de la Culture malais. Les questions d’environnement amènent les dirigeants à se poser des questions autour du développement du tourisme, qui représente le deuxième secteur d’échange à l’international et le sixième plus important contributeur du Revenu National Brut. Aujourd’hui, de nombreux Eco-ressorts sont entrain de voir le jour, un peu partout sur la péninsule. « En 2014, le pays a connu une croissance touristique à hauteur de 6,7 %, par rapport à 2013. En tout, le pays recevait 27,4 millions de touristes en provenance de l’étranger. Cette progression lui a permis de réaliser un chiffre d’affaires à hauteur de 65,4 milliards de ringgit. Conscients des potentiels économiques dont dispose notre pays, nous nous sommes fixés pour objectif, d’attirer 36 millions de touristes et de générer un chiffre d’affaires de 168 milliards de ringgit, en 2020 », ajoute le ministre du Tourisme et de la Culture. Un but que le gouvernement espère atteindre, en continuant à poursuivre leurs campagnes de communication à travers le monde.

malaisie culture article


Par Darine Habchi