En Bref

Sahel : Le Burkina Faso étend son Programme d’urgence pour les régions touchées par le terrorisme

Le gouvernement burkinabè a décidé mercredi d’élargir son Programme d’urgence pour le Sahel sur la période 2019-2021 à 77 nouvelles communes confrontées aux attaques terroristes, a-t-on appris de source officielle. Initié en 2017, dans les régions du Nord et du Sahel, le Programme d’urgence pour le Sahel au Burkina Faso (PUS-BF), vise à améliorer les conditions sécuritaires et à réduire la vulnérabilité de la population pour un développement durable. Le programme a été bâti autour de trois composantes « socio-économique », « gouvernance administrative et locale », et « sécurité et défense publique ». « Les différents acteurs ont estimé que ce programme soit élargi. L’extension du programme va permettre de prendre en compte différentes régions touchées par l’extrémisme violent », a déclaré le porte-parole du gouvernement, M. Dandjinou. « 77 nouvelles communes sont concernées portant le nombre total des communes concernées à 106 », a-t-il ajouté soulignant que quatre axes seront mis en œuvre : l’optimisation des urgences sociales, le renforcement de la présence de l’Etat, la réponse aux défis sécuritaires et la pose des bases pour une résilience des populations. Un décret a été adopté pour alléger les procédures de passation des marchés, a-t-il expliqué. Depuis 2015, les attaques terroristes ont fait près de 500 morts et des milliers de déplacés dans plusieurs régions du Burkina Faso. Au moins 17 personnes ont été tuées dans la nuit de mardi à mercredi dans une attaque terroriste contre des populations civiles dans le village de Beleidé dans la localité de Togomael dans le nord, selon le gouvernement

Ce message est également disponible en : Anglais