En Bref

Sahel : des stratégies sécuritaires peu efficaces

La crise sécuritaire au Sahel dure depuis 9 ans, a fait des dizaines de milliers de morts (près de 6 500 morts au Burkina Faso, au Mali et au Niger, rien qu’en 2020), déplacé de force des millions de personnes et déclenché des niveaux records de pénuries alimentaires (la famine guette 13,4 millions de personnes). Les observateurs déplorent une situation particulièrement alarmante dans la région du Liptako-Gourma, où le Mali, le Niger et le Burkina partagent des frontières poreuses. Jusqu’à présent, les nombreuses stratégies cogitées çà et là ont été peu efficaces contre les attaques de groupes extrémistes violents et d’autres acteurs armés qui se combinent à des activités illicites, des conflits locaux et des violences communautaires pour affaiblir davantage une région qui a longtemps souffert de carences, en matière de gouvernance. A qui profite le conflit, se demandent les analystes ?

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe