Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
A la uneActualité

Rwanda Une production locale qui rêve de développement régional

Kigali a accueilli pendant trois semaines la Rwanda International Trade Fair, édition 2020. Une plongée dans le Made in Rwanda pour les locaux mais aussi pour les groupes internationaux. Les entreprises rwandaises, par ce type d’événement espèrent pouvoir augmenter leurs exportations, notamment vers l’Afrique de l’Est.

 

Par Cyuzuzo Saady, à Kigali

 

Pour sa 23e édition, la Rwanda International Trade Fair, organisée par la Fédération rwandaise du secteur privé, avait pour but d’augmenter les échanges entre pays, en mettant l’accent sur la production locale. Pour cela, de nombreux pays étaient représentés comme le Kenya, l’Egypte, ou la Turquie… Et face à eux de nombreuses compagnies rwandaises qui présentaient leurs produits. « Notre principale préoccupation cette année, est de montrer une large image de la production rwandaise avec des investissements étrangers, explique Yves Rusizana, le porte-parole de la fédération du secteur privé. Le but est d’augmenter nos exportations qui sont déjà en hausse de 5,5% année après année, depuis 2018. Cela provoque des changements dans notre économie de l’agriculture à la production ».

 

« Nous faisons le lien entre les acheteurs et les vendeurs »

 

Et pour faciliter l’export, il faut, bien évidemment, des entreprises de logistique. Et comme le premier marché pour le Rwanda est l’Afrique de l’Est, l’événement était tout indiqué pour l’autorité kényane des ports, qui avait ouvert son stand et en a profité pour élargir sa liste de clients, comme l’explique Vienna Wairumu : « Nous faisons le lien entre les vendeurs et les acheteurs qui veulent déplacer leurs frets. Au cours de cette première semaine nous avons signé beaucoup d’accords de coopération, des choses que nous n’aurions pas pu faire depuis nos bureaux. Et nous avons eu la chance de rencontrer beaucoup de personnes qui avaient besoin de nos services. »

 

« La meilleure stratégie que nous aurions pu mettre en place »

 

Une bonne affaire aussi pour le groupe cimentier CIMERWA, qui vise lui aussi un développement en Afrique de l’Est. « C’était la meilleure stratégie marketing et publicitaire que nous aurions pu mettre en place pour atteindre un nombre important de personnes », explique Gashugi Charles du stand du cimentier. Mais la manifestation était aussi et surtout pour le Made in Rwanda. Et de fait, avant de pouvoir exporter, l’important est de bien s’installer sur le marché local et ainsi de prétendre à se développer dans les pays voisins.  C’est le cas notamment de Inyange Industries, qui s’est orienté dans la production de dérivés de fruits, allant des jus aux concentrés en passant par les yaourts. Pour la jeune entreprise, l’événement est l’occasion d’aller prendre la température. « On se renseigne sur les manières d’influencer le marché étranger avec des produits particuliers alors que nos ventes sont en nette progression ici sur le marché rwandais », explique Mucyo Serge.

 

 

 

Ce message est également disponible en : Anglais