Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Le dossier du mois

Rwanda Les écoles innovent en attendant la réouverture

Après une réunion de cabinet présidé par le président Paul Kagamé le 14 aout, la décision a été prise : les écoles rwandaises resteront fermées pour laisser suffisamment de temps pour pouvoir préparer les mesures de santés et de distanciation. Pour faire face à cette situation, les écoles s’adaptent, mais espèrent toujours un retour des élèves en classe le plus vite possible.

 

Par Saady Cyuzuzo

 

Fermées depuis mars, les écoles rwandaises ne devraient pas pouvoir rouvrir dans les prochaines semaines. Une décision d’abord envisagée au cœur de l’été puis actée à quelques semaines de la rentrée et qui force tout à chacun à s’adapter. C’est d’abord le cas du gouvernement qui a mis en place le programme numérique eLearning. Il propose de nouveaux programmes hebdomadaires diffusés à la télévision et à la radio pour aider et assister les enfants à étudier depuis leur lieu de résidence. Un projet qui a pu voir le jour grâce à un partenariat avec certaines compagnies de télécommunications qui mettent en place la gratuité de ces programmes pour les élèves. En première ligne, les écoles, elles aussi doivent doivent innover et se lancer dans les cours en ligne.

 

Des outils numériques qui peuvent fonctionner

 

C’est le cas notamment de la Gashora Girls School, l’une des meilleures écoles dans l’Est du Rwanda. « Nous avons réussi à conserver un lien avec nos élèves, en utilisant Office 365 ou Google Classroom et ce, dès la fermeture de l’école en mars. Nous avons même réussi grâce à ce basculement en ligne à finir le trimestre à la fin du mois de juin, notamment parce que nos élèves ont adopté ce fonctionnement et conservé leur routine d’apprentissage », explique M. Theo, un responsable de l’école. En attendant la réouverture de l’école, les cours en ligne reprendront à partir du 14 septembre, avec quelques nouveautés : « Un portail numérique sera ouvert, avec une page YouTube où les professeurs ajouteront des tutoriels pour aider les élèves et aussi des exercices grâce aux applications Kahoot et Quizlet. »

 

« Nous avons décidé d’imprimer les cours et de les envoyer à chaque élève »

 

Mais ce type d’outils ne fonctionnent pas partout. M. Musaka, responsable d’une école religieuse, explique avoir lui aussi voulu mettre en place des cours à distance, « mais beaucoup d’élèves n’avaient pas les capacités d’assister à ces cours. Nous croyons dans le potentiel de nos élèves mais nous ne voulons pas en laisser de côté », explique-t-il. Alors pour lui la solution a été simple : « Nous avons donc décidé d’imprimer tous les cours et de les envoyer à chacun de nos élèves. » Bien sûr, l’école s’est également appuyée sur les cours livrés par le gouvernement et les élèves sont aussi venus avec leurs idées, développant des discussions entre eux pour partager les cours. Mais M. Musaka sait bien que cette situation est loin d’être idéale : « Le problème reste important avec les élèves de primaire qui n’ont personne qui peut les aider chez eux avec ce que nous leur envoyons. Cela reste un défi. Nous avons déjà prévu des cours de rattrapage dès la réouverture de l’école pour que chacun puisse être au même niveau rapidement. »

Alors malgré ces initiatives au cœur d’une crise inattendue, les écoles attendent impatiemment le retour en classe de leurs élèves. Un retour essentiel pour leur développement.

 

Ce message est également disponible en : Anglais