Kwita Izina cermony- La traditionnelle cérémonie de baptême de Gorilles, au Rwanda-DR
A la uneActualité

Rwanda : la préservation des gorilles au coeur de la stratégie touristique

Kwita-Izina, la cérémonie annuelle de baptême des gorilles au Rwanda a valu au pays un trafic touristique et des revenus considérables. Non seulement la faune, mais aussi la communauté et l’environnement ont bénéficié de l’événement. Le monde entier se réunit pour observer et apprendre.

Par Ange Iliza

Le Parc national des volcans du Rwanda abrite environ 480 gorilles de montagne, l’espèce qui a été classée en danger par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en 2018. Depuis 2005, le Rwanda s’est donné pour ambition de préserver les animaux et de conserver le parc national qui accueille 200 espèces d’oiseaux et des singes dorés rares.

Alors que le monde célébrait la journée mondiale du gorille le 24 septembre, le Rwanda organisait sa traditionnelle cérémonie de baptême de gorilles pour 24 nouveaux bébés gorilles. La cérémonie qui s’est tenue pour la 17e fois, virtuellement comme l’année précédente en raison de la pandémie Covid-19, encourage les gens du monde entier à célébrer la conservation des gorilles de montagne et à honorer ceux qui les protègent quotidiennement dans leur habitat.

Un programme de partage des recettes du tourisme aux communautés locales

En 2019, les revenus du Rwanda provenant du trekking des gorilles ont augmenté de 17 %. Le pays a vendu 15 132 permis d’observation des gorilles de montagne pour une valeur de 19,2 millions de dollars. La même année, le tourisme a contribué à hauteur de 14 % au PIB du Rwanda.

Les revenus de la conservation des gorilles et du tourisme ne finissent pas seulement dans les caisses de l’État, mais aussi dans des projets de développement communautaire. Il y a plus de 15 ans, le gouvernement rwandais a créé un programme de partage des recettes du tourisme qui réserve 10 % de ces recettes aux résidents des parcs.

Le programme vise également à promouvoir le développement du tourisme et à faire en sorte que les communautés locales profitent des avantages tangibles de l’industrie tout en participant à la conservation de la faune.

Les activités menées autour des gorilles ont permis de reverser 129 millions en 2021 aux communautés locales- DR

Selon le Rwanda Development Board, le programme de partage des recettes a permis de reverser 640 millions de francs rwandais en 2019, 230 millions en 2020 et 129 millions en 2021 aux communautés situées autour du Parc national des volcans. Différentes infrastructures telles que le village d’une valeur de 6 milliards de rwf accueillant 144 familles, des écoles, des hôpitaux et des routes ont été construites.

Bien que la pandémie de Covid-19 ait affecté tous les aspects du secteur du tourisme et de l’hôtellerie, les citoyens s’accrochent toujours à ce qui reste et espèrent une reprise.

Agnes Uwamahoro, mère de cinq enfants et présidente de COPAVU Mararo, subvient aux besoins de sa famille grâce à l’argent gagné en vendant des objets d’art aux touristes. L’année dernière, sa coopérative n’a pas réussi à gagner autant. Cependant, elle a reçu une formation sur la gestion des affaires et l’épargne, grâce aux programmes d’engagement communautaire du RDB.

« Notre activité a été fortement touchée, mais j’ai utilisé mes économies pour investir dans l’agriculture. Cela a permis à ma famille de tenir le coup pendant des mois maintenant. J’ai pu payer les frais de scolarité et d’autres frais de base. Bien que le nombre de touristes ait diminué, beaucoup d’entre nous ont acquis différentes compétences commerciales au fil des ans grâce au gouvernement », indique Agnès Uwamahoro.

Une tribune pour les défenseurs de la nature du monde entier

La cérémonie de baptême des gorilles de cette année a souligné l’importance de la conservation de la faune sauvage, même en période de pandémie. Plusieurs défenseurs de la nature renommés du monde entier se sont réunis et ont donné leur nom.

Parmi eux, Carlos Manuel Rodriguez, défenseur de l’environnement et PDG du Fonds pour l’environnement mondial; le professeur Beth Kaplin, directeur du Centre d’excellence en biodiversité et gestion des ressources naturelles de l’Université du Rwanda, et Antony Lynam, représentant du Congrès international sur la biologie de la conservation.

Cette initiative intervient alors que le Rwanda se prépare à accueillir le Congrès international sur la biologie de la conservation en 2023.

Au cours de l’événement virtuel, suivi par plus de 1 000 personnes sur YouTube, des experts, des vétérinaires et des défenseurs de la faune sauvage ont expliqué comment les gorilles de montagne sont maintenus en bonne santé et les plans pour continuer à les conserver.

Les stars au service de la préservation des gorilles

Neymar Junior et Kylian Mbappé, entre autres, figuraient parmi les parrains des Kwita Izina cette année-DR

Cette année, les noms ont été attribués à des personnalités influentes telles que Masai Ujiri, le premier président et directeur général de la National Basketball Association né en Afrique, le président et directeur général des Toronto Raptors de la National Basketball Association, Reeta Roy, PDG de la Mastercard Foundation, et Oluwatosin Ajibade, connu sous le nom de scène de Mr Eazi, un chanteur nigérian.

Des footballeurs d’Arsenal et du Paris Saint Germain, deux clubs qui ont signé des accords de parrainage avec le Rwanda pour promouvoir le tourisme rwandais, dont Neymar Junior et Kylian Mbappé, figuraient parmi les invités et auteurs des noms attribués aux nouveaux nés parmi les gorilles de cette dernière édition.

La cérémonie emblématique de « Kwita Izina » a attiré diverses célébrités du monde entier depuis sa création en 2005. Cette implication a commencé à porter ses fruits. Par exemple, le Fonds Ellen DeGeneres a commencé à construire un campus de conservation des gorilles à Kinigi, sur les contreforts des volcans. Outre la conservation, ce projet a permis de créer des emplois pour la population locale.

Une volonté politique

The president of Rwanda Kagame watching the gorilla naming ceremony-RR

Lors de la cérémonie de baptême virtuel, le président Paul Kagame a réaffirmé la volonté du Rwanda de poursuivre la conservation de l’environnement et de la faune sauvage.

« Le gouvernement rwandais continuera à investir dans le secteur de l’hôtellerie afin de stimuler la croissance économique et de préserver notre attraction naturelle unique ».

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe