Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Volcanoes National Park, Rwanda-ANA
Le dossier du mois

Reportage Rwanda Reprise du tourisme… pour les locaux only

Avec une perte de 7,6 millions de dollars due à la fermeture après COVID 19, le Rwanda a rouvert le tourisme intérieur afin de compenser les pertes subies.

Par Cyuzuzo Saady

 

Le secteur du tourisme a été le premier et de loin le plus touché par COVID 19. Selon une lettre adressée par la Directrice Générale du Rwanda Development Bord (RDB), Claire Akamanzi, le secteur aurait perdu 34,9 milliards de francs rwandais en mars dernier. En répartissant cette perte, l’hôtellerie et le tourisme ont été les plus touchés avec une perte de 13,6 milliards de Rwf, les agences de voyage 152 millions de Rwf, les tour-opérateurs 20 milliards de FRw, les conférences et événements 1 milliard de FRw. Pour que le secteur survive aux chocs commerciaux de COVID-19 pendant un an, il a besoin d’un soutien financier de 29,9 milliards FRw, observe l’institution.

 

La Chambre de Tourisme du Rwanda annoncent des pertes énormes, estimées à 7,6 millions de dollars à cause de Covid-19, ils ont fait appel à l’aide du gouvernement pour rattraper les pertes des industries du tourisme et de l’hôtellerie.

Promotion du tourisme intérieur 

 

Le RDB a dans ce sens initié une campagne de promotion du tourisme intérieur en s’appuyant sur la négociation d’incitations au crédit du secteur privé pour les entreprises du tourisme.

L’impact économique de l’épidémie de coronavirus n’a pas uniquement touchée l’industrie du tourisme mais aussi d’autres industries, rappelle Belise Kaliza, responsable du département tourisme au sein du RDB. Avec la fin de la pandemie, nous allons nous focaliser sur le tourisme intérieur. Nous travaillons actuellement sur une campagne très forte en faveur du tourisme intérieur. Et nous allons mettre en place de fortes promotions pour attirer les touristes internationaux », a-t-elle ajouté avant de souligner : « Le RDB ne fournit pas de subventions mais il peut négocier des incitations au crédit en faveur du secteur privé ».

 

« Nous dépensons sans gagner. Nous payons des travailleurs, nous payons un loyer, nous avions réservé des chambres et les touristes ne sont pas venus »

 

Commentant la situation actuelle, Vital Munyanyiko, Directeur Général de Kalisimbi Tours, a déclaré qu’il a du mal à suivre le paiement des impôts et des loyers. « Nous dépensons sans gagner.  Nous payons des travailleurs, nous payons un loyer et nous avions réservé des chambres d’hôtel et les gens ne sont pas venus », a-t-il déclaré, attendant des pouvoirs publics des allégements fiscaux et des remises de dettes.

 

Une option à court terme. Car le Rwanda, qui avait misé sur le tourisme d’affaires et de haut standing, devra revoir sa feuille de route alors que la reprise du tourisme international n’est pas prévue avant 2021…

Ce message est également disponible en : Anglais