En Bref

Rapport D’ici 2034, les nouveaux services 5G génèreront 5,2 Md$ de PIB (GSMA)

D’ici 2034, les nouveaux services 5G génèreront 5,2 Md$ de PIB (GSMA), soit 0,7 % de croissance économique supplémentaire en Afrique subsaharienne, d’après un rapport publié par la GSMA. Cette énorme opportunité pour l’économie numérique de l’Afrique dépend de la mise à disposition des fréquences radio nécessaires, et notamment des « ondes millimétriques », qui permettront d’offrir des services à très grande capacité et à très grande vitesse. Cependant, la volonté de l’industrie spatiale européenne de restreindre de manière injustifiée l’utilisation de ces fréquences essentielles menace l’avenir de la 5G.

Les ressources spectrales correspondant aux ondes millimétriques qui seront consacrées à la 5G seront définies à l’occasion de la Conférence mondiale des radiocommunications 2019 (CMR-19, ou WRC-19 en anglais), qui se déroulera en Égypte du 28 octobre au 22 novembre 2019. Elle réunira 3 000 délégués représentant plus de 190 pays pour décider des utilisations possibles des différentes bandes de fréquence. Les pays européens sont déterminés à limiter l’usage de ces ressources en fréquences, invoquant l’argument injustifié du risque d’interférence avec des services spatiaux.

Ce message est également disponible en : Anglais