Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Actualité

Programme Croissance Les attentes du secteur privé d’Afrique de l’Ouest

Lomé, capitale de la République du Togo accueillera les 3 et 4 octobre prochain, la première édition du Forum international Invest in West Africa, sur le thème « Financer les PME-PMI à fort potentiel /Amplifier les partenariats public-privé ».  Le Programme Croissance, un dispositif de haut niveau de préparation de dirigeants d’entreprises et de qualification des Projets d’investissements, donne un aperçu des attentes du secteur privé de la région.

Par Public Affairs Africa

Entre déficit de maturité des projets, insuffisance de mécanismes de financement adaptés, les PME-PMI ouest-africaines peinent à accéder aux leviers financiers et stratégiques ainsi qu’aux opportunités de marché nécessaires à leur croissance. Or, dans le contexte d’ouverture des marchés marqué par la ZLECAF et l’ECO, la région ouest africaine, à l’instar du reste du continent africain doit doper sa compétitivité et sa base productive pour gagner la bataille de l’emploi et de la prospérité. Pour répondre à ce défi, le Forum Invest in West Africa accompagne depuis quatre mois une centaine de PME-PMI de la région à travers le dispositif Croissance, qui permet d’outiller les porteurs de projets à la planification stratégique, l’accès au marché régional, et aux solutions de financement.

Plus de 500 projets régionaux 

A la fin août, le Programme Croissance a ainsi mobilisé dans une dizaine de pays d’Afrique de l’Ouest, plus de 500 projets, dont 32% initiés par des femmes. Au niveau des secteurs d’investissements, l’agrobusiness se taille la part du lion, suivie de près par les infrastructures, l’industrie, puis viennent les technologies/innovation et les projets intégrateurs. “Ce programme sur 12 mois – 5 avant le forum et 7 après – a été pensé pour répondre à la fois aux besoin de renforcement de maturation, au financement des entreprises de taille moyenne de la région, mais aussi apporter des solutions aux investisseurs ou partenaires industriels qui participent à ce genre d’événement”, détaille Adébissi Djogan, Délégué Général du Forum.

“Grâce aux conseils des experts, j’aborde différemment les enjeux de financement de mon entreprise ; le management, la transparence et la planification stratégique sont des leviers essentiels d’attractivité, que je ne percevais pas forcément”, témoigne une dirigeante de PME guinéenne dans les BTP, sélectionnée dans le cadre du Programme. A ce jour, 75 % des projets qualifiés ont passé une série de tests de sélection pour intégrer la Banque de Projets du Forum, avec des besoins de financement cumulés, estimés à 500 milliards de FCFA.

« Faciliter voire dépénaliser la pratique des affaires en Afrique de l’ouest »

Les défis auxquels sont confrontés les dirigeants d’entreprises sélectionnés dans le cadre du Programme Croissance varient : 90 % déplorent les procédures de contrôle et de qualité disparates dans l’espace CEDEAO, 80 % le non-respect des accords de libre-échange, 75 % le manque de talents qualifiés, 70%, le difficile accès aux services financiers. “Nous attendons que le Forum Invest in West Africa participe à créer le cadre et amplifier la dynamique pour les décideurs et investisseurs, d’élaboration de solutions pour faciliter voire dépénaliser la pratique des affaires en Afrique de l’ouest. Il y va de la compétitivité de la région, du développement mais aussi des pays pris individuellement”, exprime un opérateur financier de la région.

Pour en savoir plus : www.investwestafrica.com