A la uneParcours

Portrait Sami Ben Chaalia : Tynass IT anime le patrimoine tunisien

Des milliers d’années histoires qui risquent de tomber dans l’oubli faute de valorisation des sites historiques. C’est le drame de la Tunisie. Mais c’est sans compter une nouvelle génération d’entrepreneurs déterminés à inscrire le passé du pays dans son présent, et surtout son futur, grâce aux nouvelles technologies. Parmi eux, Sami Ben Chaalia, CEO de Tynass IT. 

Mettre à la disposition de la société civile tunisienne des applications dédiées aux plates-formes web et mobiles afin de résoudre des problématiques relatives au tourisme, l’éducation et autres, c’est la vocation de Tynass IT. Laquelle travaille également à la mise en valeur la richesse de l’histoire tunisienne et de son patrimoine culturel, grâce à nouveaux outils technologiques. 

Une startup fondée par trois jeunes tunisiens, dont Sami Ben Chaalia. Un jeune homme qui a emprunté la voie de l’entreprenariat à peine son bac en poche. « J’ai suivi des études d’ ingénieur en informatique et en effet, c’est pendant mes études que j’ai eu l’idée, avec trois autres personnes, de Tynass IT, explique Sami. L’idée est née alors que l’on participait à un hackaton, organisé par le TICDCE (NDLR : Tunis International Center for Digital Cultural Economy, un incubateur qui dépend du Ministère de la Culture tunisien), pour valoriser le patrimoine tunisien. Tynass IT a été élue par Afric’Up parmi les 3 startups les plus prometteuses de l’Afrique, sur 300 candidats. On 2020 on obtient le label Startup act.»

« Une plongée dans le passé grâce à l’Intelligence Artificielle »

De quoi entrer, armé, sur le marché tunisien et permettre à la jeune startup de se structurer. « L’équipe a grandi. Nous comptons aujourd’hui, en plus des 4 membres fondateurs, 9 employés et stagiaires. » De même le projet mûri et séduit. « A travers une application mobile, on fournit aux utilisateurs une plongée dans le passé grâce à l’Intelligence Artificielle. L’utilisateur reçoit une liste de lieu à visiter, chacun avec sa propre histoire, racontée par des personnages historiques, de façon ludique, explique Sami. Pour le moment, on travaille sur la Medina et Carthage. Mais on travaille sur notre développement régional. Nous sommes notamment en train d’écrire une histoire entre Italie et Tunisie à travers Guerre punique. » 

« On espère que le secteur va se développer en termes d’industrialisation et d’innovation »

En attendant, le jeune entrepreneur est plus qu’enthousiaste quant à l’avenir des industries culturelles et créatives dans son pays. « On espère que le secteur va se développer en termes d’industrialisation et d’innovation. Aujourd’hui, tous les ingrédients sont réunis. Nous sommes très optimistes ! » 

Pour en savoir plus : https://tynassit.com/

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe