En Bref

Pétrole: Standard Bank renonce à financer le projet du pipeline Ouganda-Tanzanie

La Standard Bank a décidé de suspendre sa participation au projet de financement du pipeline Ouganda-Tanzanie (EACOP), dont le coût est estimé à 3,5 milliards de dollars, suite à l’appel lancé par un collectif de 263 ONG le 1er mars, selon une information relayée par Sahel Intelligence.

L’institution financière a expliqué ce revirement par sa volonté de respecter sa politique de financement envers les projets de combustibles fossiles, qui stipule que dans le cadre de leur mise en œuvre, les exploitants sont tenus de réduire les émissions polluantes.

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe