Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
ActualitéParcours

Parcours Noëllie Tamaris Ngombe « Délaissées, peu écoutées, les femmes congolaises sont pourtant bel et bien là… »


Entre Elles, maison virtuelle dédiée aux femmes du Congo, a été fondée par Noëllie Tamaris Ngombe. A 34 ans, cette mère de famille, franco-congolaise, s’engage en faveur de ses sœurs et les invitent à interagir, entre elles… Portrait.

Par Bilkiss Mentari 

Franco-congolaise, diplômée de l’INSEEC Paris et titulaire d’un master en marketing opérationnel, Noëllie Tamaris Ngombe va passer neuf ans à travailler au sein d’un grand groupe bancaire français. Avant de revenir à ses premiers amours. « Je suis une passionnée d’écriture et pigiste. Avec un blog Facebook et plus de 3500 abonnés, j’écris des nouvelles et des articles sur le sujet de la place de la femme et de sa représentativité dans la société congolaise notamment. »

Membre de plusieurs associations caritatives, Noëllie décide d’œuvrer différemment en se focalisant sur une tranche de la population congolaise que beaucoup ignore. « Fondatrice depuis un an du collectif ENTRE ELLES, qui regroupe aujourd’hui 8 bénévoles actives, mon idée est de réunir des femmes bénévoles qui conseillent et aident d‘autres femmes dans leurs démarches administratives, médicales et scolaires. »

«  Nous nous interrogeons sur la place des femmes au sein de la société congolaise : Où sont-elles? Que font-elles ? Parfois délaissées, souvent peu écoutées, les femmes congolaises sont bel et bien là… »

Un collectif de femmes bénévoles et actives qui a pour mission d’aider et de soutenir la Femme congolaise dans ses démarches administratives , professionnelles et médicales. « Dans un pays ayant un taux de féminité environnant les 53% , des chiffres donnés par l’Unicef en 2017, nous nous interrogeons sur la place des femmes au sein de la société congolaise : Où sont-elles? Que font-elles ? Parfois délaissées, souvent peu écoutées, les femmes congolaises sont bel et bien là… »

Le Collectif ENTRE ELLES regroupe un ensemble de professionnelles bénévoles au service de toutes. Grâce à l’expertise professionnelle de chaque membre du réseau, le Collectif conseille les jeunes filles et femmes congolaises désireuses d’en savoir plus sur leurs droits au sein de la société. Le Collectif propose ainsi des rendez-vous hebdomadaires pour chacune d’entre elles. « Chacune d’entre nous a des devoirs mais aussi, voire même surtout, des droits. Le collectif ENTRE ELLES a pour mission de les défendre et ainsi d’être au service de toutes les congolaises. »

La première initiative sociale faite par des femmes pour des femmes

En attendant de créer un lieu physique, une Maison de la Femme où des permanences gratuites seront proposées et assurées par différents corps de métiers (gynécologue, notaire, enseignante etc.), cette maison de la femme virtuelle a vocation à informer, accompagner, soutenir les initiatives des femmes qui agissent. « Le site du collectif est en ligne depuis juin 2019, il permet de présenter notre activité et de prendre rendez-vous avec les membres du collectif afin de se faire accompagner gratuitement. Une avancée dans l’entreprenariat social au Congo car il s’agit de la première initiative sociale faite par des femmes pour des femmes. » 

Faute d’accès à l’information, aux formations, et aux financements, les jeunes femmes au Congo se lancent peu dans l’entreprenariat au Congo. Seul un entrepreneur sur six est une femme et ce, souvent grâce à des micro-financements très souvent issus de l’économie informelle. ENTRE ELLES vient répondre à ce besoin d’informations à travers ce réseau féminin d’entraide. » Et de conclure : « Je reste résolument convaincue que notre modeste action fera écho dans le cœur des sœurs, des mères, et des filles du Congo. »

Pour en savoir plus : 

www.entreellescongo.com