Parcours

Parcours Iron Biby L’homme le plus fort du monde

Hier la risée de son entourage, Cheick Ahmed al-Hassan Sanou dit « Iron Biby » est aujourd’hui l’homme le plus fort du monde. Il va faire de ce poids un atout en pratiquant tout type de sport jusqu’à aboutir au Power lifting. Une discipline qui lui permettra de glaner de nombreux titres dont celui de champion du monde en « log lift «au cours de l’année dernière. Rencontre avec l’homme le plus fort du monde.

Par Ibrahima SANOU à Ouagadougou

De son enfance difficile à Bobo-Dioulasso, marquée par des moqueries et des humiliations, Cheick Ahmed al-Hassan Sanou dit « Iron Biby » s’en souvient comme si c’était hier. « Ma mère a dit que j’étais gros depuis ma naissance, pesant près de 5 kg et respirant fortement, pas comme un bébé normal. Je voulais être un sprinter. Mais chaque fois que je courais, et que je me fatiguais, les enfants à l’école se moquaient de moi et criaient « gros garçon ». J’étais comme un divertissement pour eux ». Le jeune obèse abandonne donc l’idée de devenir sprinter mais s’approprie le rêve d’être athlète. Il se met à pratiquer divers sports. « J’ai pratiquement fait tous les sports : football, basket-Ball, hand-Ball, volley-Ball ». En 2009, à l’âge de 17 ans, il s’est rendu au Canada aux côtés de son frère, pour terminer ses études secondaires. Dans ce pays, il s’abonne au gymnase de son école avec la détermination de perdre du poids. Sélectionné comme membre de l’équipe de basket-ball (son sport préféré), Iron Biby est rapidement devenu une star dans le circuit de la gym locale, soulevant les mêmes poids que les powerlifters professionnels. « De 2012 à 2013, j’ai rencontré les adeptes du Power lifting (sport consistant à soulever des poids) et ils ont vu le potentiel en moi. Ils m’ont montré le chemin et j’ai essayé ». En 2013, il a participé à sa première compétition de dynamophilie et l’a remportée, suivie de la victoire au championnat national la même année.
Champion du monde en catégorie junior au championnat du monde de power lifting aux États-Unis

Champion du monde en « log lift » (compétition d’hommes forts) à Boroughbrigde en Angleterre
Le couronnement des efforts de l’athlète a été effectif le samedi 7 avril 2018 avec son sacre comme Champion du monde en « log lift » (compétition d’hommes forts) terminant ex aequo avec le Britannique, Eddie Hall lors du championnat du monde à Boroughbrigde en Angleterre. Les deux finalistes ont battu le record européen (212 kg) en soulevant 213 kg. « Le titre donne plus de visibilité à ma modeste personne et à mon pays. En plus de cela, il donne droit à de l’argent». Dans son pays le Burkina Faso, Iron Biby a des projets. Il organise déjà depuis quelques années, le tournoi Power lifting ou le tournoi de « l’homme le plus fort du Burkina Faso » dans sa ville natale Bobo-Dioulasso. Le champion prévoit aussi la création d’une fédération de Power lifting avec le soutien des autorités burkinabè et des partenaires. « J’ambitionne de mettre en place ici une société de fabrication de compléments alimentaires. Ces protéines seront pour les athlètes et les non-athlètes. J’ai pensé à ce projet parce que j’ai remarqué qu’il y a souvent des problèmes de santé liés aux carences en complément alimentaire ».

Par Ibrahima SANOU à Ouagadougou

Ce message est également disponible en : Anglais Arabe