Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
ActualitéParcours

Parcours Chams Diagne, Talent2Africa :« J’aime travailler sur des projets innovants »

Chams Diagne a lancé Talent2africa.com, le 1erréseau social africain, permettant la mise en relation entre les talents de la diaspora et les entreprises africaines. Ainsi, il permet aux entreprises de trouver plus facilement des profils spécifiques et aux candidats de maximiser leurs chances de trouver des emplois à la hauteur de leurs ambitions.

Par Darine Habchi

Chams Diagne est un entrepreneur riche en expériences. Il est le fondateur de Talent2Africa (T2A), dont l’objectif est de rendre visibles les belles opportunités de carrière en Afrique, auprès des talents de la diaspora africaine vivant en Occident et désireuse de retourner en Afrique. « Fort de mon expérience de 10 ans au sein d’un réseau social, je capitalise sur la puissance du réseautage pour inciter les membres de T2A à recommander leurs contacts avec une petite incitation financière qui, j’en suis persuadé, ne sera jamais la principale motivation de nos membres. Ainsi, les membres de T2A ont deux options lorsqu’ils consultent les opportunités de carrière sur le site : soit ils peuvent postuler directement s’ils pensent correspondre au profil recherché, soit ils peuvent recommander leurs contacts susceptibles de l’être. Ensuite, nos consultants RH prennent le relais, pour interviewer chaque candidat afin de retenir les meilleurs que nous présentons à nos clients », explique-t-il. Franco-Sénégalais, il raconte :  « je dis souvent que je suis né et j’ai grandi au Sénégal, puis j’ai mûri en France où j’ai vécu la moitié de ma vie. J’y ai « débarqué » très jeune, pour faire mes études supérieures. J’avais d’abord opté pour des études courtes, un BTS commerce international qui m’a permis d’intégrer Microsoft France. Puis au bout de quelques années, j’ai décidé de reprendre mes études, car je sentais qu’il me fallait plus de diplômes pour pouvoir prétendre à des postes de Management plus rapidement. C’est ainsi qu’au bout de deux années d’expérience professionnelle, j’ai intégré l’Institut du Management de la Distribution de Lille où j’ai obtenu un Master en Management de la Distribution qui m’a conduit à effectuer un stage de fin d’études au sein de la Direction des E-Services du groupe La Poste. Ce stage a débouché sur une embauche pour un poste de Marketing Manager », précise-t-il. En 2003, il a vécu sa première expérience professionnelle entrepreneuriale. « Avec des amis, nous avons créé Passerelle Communication Interactive, une webagency qui nous a surtout permis d’autofinancer artunivers.com, une plateforme dédiée à l’art contemporain africain. Nous voulions « disrupter » le marché de l’art contemporain africain, en mettant directement en relation les artistes africains avec les acheteurs sans passer par des intermédiaires qui avaient souvent tendance à pratiquer des marges indécentes sur leurs dos », ajoute-t-il. Chams est membre fondateur du réseau professionnel Viaduc devenu Viadeo. Au départ, en 2006, ils n’étaient que cinq dans l’équipe et Chams s’occupait de la partie Business Développement France, puis Europe, avant de prendre en charge l’expansion du réseau professionnel en Afrique, un projet qui a vu le jour en 2011. « Aujourd’hui, après avoir vécu une aventure extraordinaire au sein d’un des plus grands succès du web français, je me tourne vers l’Afrique pour partager cette riche expérience en matière de recrutement digital et de marque, employeur à travers Talent2africa.com. Le fil conducteur de ma carrière, jusqu’ici, a été le développement de plateformes professionnelles à forte valeur ajoutée. En effet, au sein du groupe La Poste je me suis occupé d’une plateforme de facturation électronique interentreprises. Puis j’ai co-créé Artunivers.com, une plateforme de mise en relation des acteurs de l’art contemporain africain. Ensuite, j’ai contribué au développement de Viadeo.com, un réseau social professionnel. Fin 2015, j’ai lancé Talent2Africa, le 1erréseau social africain, permettant la mise en relation entre les talents de la diaspora et les entreprises africaines qui souvent peinent à trouver des profils pointus localement, car il n’y en pas assez », ajoute-t-il.

Un réseau professionnel axé sur l’Afrique

Chams propose ses services à quatre types d’entreprises, telles que les multinationales présentes en Afrique, les champions panafricains, les PME en croissance, les agences gouvernementales. « Lorsque j’étais Directeur Afrique de Viadeo, j’ai observé que les réseaux sociaux généralistes, du type Linkedin ou Viadeo, ne répondaient pas précisément aux besoins des entreprises africaines en matière de recrutement. Les usages et les besoins étant différents, selon les marchés, nos clients africains nous reprochaient souvent de ne pas faire assez d’efforts pour adapter notre offre à leurs besoins. Après avoir passé dix ans au sein d’un réseau social, je me suis dit que si nous voulions que les choses bougent en Afrique, il fallait que ce soit nous Africains de prendre des initiatives. L’objectif étant de faire avancer les choses, en partant de besoins réels constatés sur le terrain pour innover. Malgré plusieurs propositions plutôt alléchantes, j’ai donc choisi de travailler sur un projet de réseau social pour l’Afrique, qui permettrait à l’offre de rencontrer plus facilement la demande. C’est ainsi qu’est né Talent2Africa », explique Chams Diagne. En tant que fondateur de la plateforme, il s’assure qu’elle répond bien aux attentes des utilisateurs et évolue régulièrement avec son équipe de développeurs. Ainsi, il œuvre aussi à faire connaître sa plateforme aussi bien auprès des talents de la diaspora, qu’auprès des entreprises africaines qui, selon lui, « doivent changer leurs habitudes en rendant plus transparent le marché du travail ». Très soucieux de la satisfaction de ses clients, il veille également à la bonne qualité des prestations proposées. L’exigence des clients l’amène aussi à davantage s’impliquer dans le business développement, car chaque mois, il se fixe des objectifs commerciaux à atteindre afin de rassurer les potentiels investisseurs. « Enfin, je travaille sur une première levée de fonds afin d’accélérer la croissance de la plateforme. J’ai donc un rôle de chef d’orchestre que j’aime bien, même si ce n’est pas tous les jours facile, car les journées de 24h ne suffisent pas… Je suis un entrepreneur, passionné et parfois, un peu trop, selon ma femme. J’aime travailler sur des projets innovants, car je suis animé par un seul objectif : développer des projets pouvant avoir un impact social positif sur l’Afrique. Je suis très exigeant vis-à-vis de moi-même », ajoute-t-il. Seul actionnaire de sa société à ce stade, il aime pourtant les challenges. « J’aime partager des expériences, ce qui, pour moi, est la principale motivation pour animer des conférences. Mon objectif, lors de mes interventions, c’est de créer une connexion avec mon public. Mon sens du relationnel et l’écoute m’aident beaucoup », précise-t-il.Le partage est un terme qui définit parfaitement l’esprit de Chams. En effet, depuis qu’il a quitté le Sénégal, dans les années 1990, pour étudier, il a pour ambition d’y retourner afin de partager ce qu’il aurait appris en Occident. « Durant toutes mes années passées en France, je me suis toujours dit qu’il fallait trouver le moyen de faire quelque chose pour l’Afrique ». A long terme, Chams souhaite que Talent2Africa se développe afin de pouvoir confier la direction opérationnelle à une personne de confiance. Ainsi, il pourra bénéficier de davantage de temps pour se consacrer à d’autres projets. Des projets à forte valeur ajoutée en direction de l’Afrique. Car, comme il le souligne si bien : « il existe d’énormes opportunités ».