Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Boitshepo-Bolele-DR
A la uneParcours

Parcours Boitshepho Bolele « Je veux permettre à tous les Africains de devenir des citoyens du monde »

Ancienne haut fonctionnaire, Boitshepho Bolele dirige Hlanganani ICT, et sa plate-forme en ligne – eLearning Botswana -un pionnier de l’éducation en ligne dans son pays.

 

Quel est votre parcours, votre petite histoire…

Je suis né à Mahalapye, un petit village du Botswana. J’y ai vécu jusqu’à l’âge de 17 ans. Je n’ai jamais voyagé en dehors de mon village. Cependant, nous avons eu la chance d’avoir un téléviseur. Cela a créé un monde virtuel pour moi. Je faisais donc partie d’une communauté internationale plus large. Je pouvais m’identifier à la culture internationale, sans quitter mon village. C’est pourquoi, à ce jour, je reconnais la force de la communauté virtuelle.

Entre temps, j’ai décroché un diplôme en informatique. J’ai obtenu mon diplôme au Royaume-Uni en 1996 à l’Université DeMontfort – Leicester, j’ai également un diplôme en administration des affaires.

 

Qu’est-ce qui vous a amené à vous engager en faveur de la jeunesse et l’éducation?

J’aurais aimé avoir un mentor quand j’étais plus jeune. C’est pourquoi je m’évertue à donner aux jeunes ce dont j’avais besoin. J’adore l’éducation car elle transforme les esprits et c’est un vecteur d’autonomisation et de transformation.

 

C’est pourquoi vous avez créé Hlanganani ICT Botswana…

 

Il s’agit d’un partenariat avec un homologue masculin. Il m’a invité dans le cadre d’un accord commercial transfrontalier. J’étais déjà dans le domaine de l’éducation mais il avait une meilleure technologie et opérait sur le marché plus mature de de l’Afrique du Sud.

Nous gérons une plate-forme d’éducation en ligne I CT, qui atteint des étudiants du monde entier. Nous collaborons également avec WITS Executive Education pour dispenser des cours de leadership.

 

Quelle est la situation des femmes au Botswana ?

Les femmes dans notre pays sont progressistes. À l’exception de la politique, nous rattrapons nos homologues masculins. L’autre défi que nous rencontrons, ce sont les initiatives de micro-entreprises par les femmes par opposition aux hommes – qui dominent les grandes entreprises.

 

L’entrepreneuriat est-il une des solutions ?

Il y a de moins en moins d’emplois et de plus en plus de diplômés entrent sur le marché du travail chaque année. La réponse doit être l’esprit d’entreprise. Le défi est la taille du marché du Botswana. Nous avons une population de 2 millions de personnes. Par conséquent, tout ce que nous faisons doit être avec l’export à l’esprit et cela impose une exigence de réseautage et de qualité.

 

Votre message aux jeunes femme qui veulent «construire l’avenir »?

Optez pour les partenariats ! Il n’est pas nécessaire de réinventer la roue. Le monde a des partenaires prêts à vous faire passer au niveau supérieur. Si vous choisissez des partenaires de l’autre côté de la frontière, prenez le temps d’étudier leur culture d’entreprise car elle influence le système de valeur des gens. Vous ne pouvez pas séparer une personne de sa culture. Investissez dans votre formation ! Internet est une salle de classe. Plus important encore, faites partie des réseaux de femmes à travers le monde, afin de pouvoir réseauter et accéder aux ressources ou contribuer à la mobilisation des ressources.

Ce message est également disponible en : Anglais