PADEV 2021
A la uneActualité

PADEV 2021 : Les acteurs clés du développement africain mis à l’honneur

La 16e  édition du Prix africain du développement (PADEV) s’est tenue à Kigali du 24 au 27 septembre 2021 et a rassemblé des acteurs clés du développement provenant de 15 pays du continent et de la diaspora. Un événement destiné à honorer les contributions significatives à l’aide au développement en Afrique.


Par Abraham Uwimana, à Kigali

Le Prix PADEV, initié par la Fondation 225, est un Prix Africain du Mérite et de l’Excellence décerné chaque année à des personnes physiques et morales dont les œuvres dans leurs secteurs d’activités respectifs, par leurs qualités et leurs impacts, constituent des modèles.

Et pour la troisième année consécutive, Kigali a été l’hôte de la manifestation ainsi que l’explique le vice-président de la Fondation 225, Claude Koffi.  « Traditionnellement, la cérémonie était accueillie par différentes capitales africaines, mais depuis que nous sommes venus au Rwanda en 2019, le gouvernement rwandais a exprimé la volonté d’en être l’hôte pendant cinq ans et nous n’avons pas hésité à accepter », explique le responsable de l’organisation. Car le pays de la « résilience africaine » offre un décor parfait à l’évènement.


« Nous apprécions l’intelligence et l’engagement du président Paul Kagame, qui, après le génocide contre les Tutsis, a déployé beaucoup d’efforts pour reconstruire le pays, qui est maintenant le nouveau jardin d’Eden de l’Afrique. Nous avons aimé l’esprit d’hospitalité des Rwandais, ainsi que son environnement de travail, où la sécurité est assurée de même que la propreté de Kigali. En outre, la numérisation est plus avancée par rapport à d’autres pays africains », ajoute Claude Koffi. 

« Le Rwanda est toujours à la recherche d’investisseurs. Le fait que de grandes entreprises soient désireuses de venir au Rwanda et s’intéressent au Rwanda est une opportunité pour nous »

                                               
Par ailleurs, la Fondation 225 a conclu un partenariat avec Rwanda Cooperation- l’agence publique rwandaise dédiée à la promotion  des initiatives de développement-  afin de partager les opportunités de coopération entre le pays et d’autres nations africaines, principalement en Afrique de l’Ouest, et d’apprendre les uns des autres. « Le Rwanda est toujours à la recherche d’investisseurs. Le fait que de grandes entreprises soient désireuses de venir au Rwanda et s’intéressent au pays est une opportunité pour nous », indique pour sa part Rosine Urujeni, Directrice des opérations de Rwanda Cooperation. « Être ici et pouvoir partager nos initiatives avec de nombreuses personnes différentes venant de toute l’Afrique est une bonne opportunité que nous avons saisie et les participants étaient impatients d’en savoir plus sur le Rwanda », se réjouit la dirigeante. 


Parmi ces participants, Fréderic Some, originaire du Burkina Faso, lauréat d’un des prix PADEV 2021 et directeur de l’administration et des finances de New Leaders Vision International (NLVI), une société spécialisée dans les bitcoins, qui a formé jusqu’à présent plus de 600 jeunes du Burkina Faso. Une démarche que cherche aujourd’hui à répliquer Fréderic Some au Rwanda, « le business du bitcoin n’y [étant] pas avancé », ce qui explique que NLVI ait « commencé à y former différentes personnes sur le bitcoin», précise le spécialiste des cryptomonnaies.

« La richesse de l’Afrique ne réside pas dans ses ressources naturelles mais dans sa jeunesse »


Au final, comme l’aura souligné Cheikh Tidiane Gadio, figure politique et diplomate panafricain, vice-président de l’Assemblée Nationale sénégalaise, présent à l’événement, le Padev est une invitation à mettre en avant l’expertise africaine et les solutions africaines. « La richesse de l’Afrique ne réside pas dans ses ressources naturelles, mais dans sa jeunesse », a ainsi plaidé l’ancien ministre sénégalais  avant de rappeler que « si l’Afrique a des milliers de problèmes elle a [aussi] des milliers de réponses, dont les trois premières solutions sont le leadership, la deuxième, le leadership et la troisième, le leadership. »

De fait, nombre de jeunes leaders auront été conviés cette année à la manifestation, qui honore  80 lauréats originaires de 15 pays, opérant dans les secteurs de la santé, l’éducation, l’environnement, l’immigration, dans le but d’encourager la promotion du travail, du mérite et de l’excellence comme nouvelle base de l’édifice social africain.

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe