En Bref

Ouganda : le pays demande 130 millions de dollars pour garantir sa participation dans l’oléoduc est-africain

L’Ouganda cherche à obtenir un prêt de 130 millions de dollars pour financer sa part de 15 % dans l’oléoduc d’Afrique de l’Est (EACOP), le gouvernement cherchant à consolider sa participation dans le projet détenu par l’Uganda National Oil Company. 

Le prêt servira à couvrir les coûts liés à la conception du projet et aux études d’impact environnemental, qui étaient auparavant financés par les compagnies pétrolières internationales au nom du gouvernement.

La commission parlementaire ougandaise de l’économie nationale rendra le verdict final sur la demande d’emprunt sur le marché intérieur, un appel qui avait été précédemment rejeté car il n’était pas conditionné à une décision finale d’investissement (FID).