En Bref

Ouganda : la communauté Batwa de plus en plus vulnérable et exclue des schémas de développement durable

Aujourd’hui, les 6 200 Batwa vivant en Ouganda, surtout des travailleurs sans terre et n’ayant pas accès au capital, constituent une communauté très vulnérable.  Le paradoxe est que cette communauté, qui fait partie des premiers habitants de la forêt équatoriale allant de l’Ouganda à la République démocratique du Congo en passant par le Burundi, le Rwanda… et se caractérisent par une histoire unique, un mode de vie forestier de chasseurs-cueilleurs, reste exclue de tous les programmes de lutte contre les changements climatiques.

 

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe