En Bref

OIF Louise Mushikiwabo appelle à un « renouveau de la francophonie »

La Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Louise Mushikiwabo, a présidé, pour la première fois, le  Conseil Permanent de la Francophonie (CPF), qui s’est réuni en sa 106e session le 26 mars 2019 à Paris. Devant les Représentants personnels des chefs d’Etat et de gouvernement, elle a sensibilisé les membres du Conseil à l’urgence, pour l’OIF, de procéder à un ajustement tant sur les objectifs visés que sur les moyens mis en œuvre pour les réaliser, indique l’institution dans un communiqué. 

C’est dans cet esprit de renouveau qu’elle a présenté ses priorités d’action que sont notamment la langue française, les droits de l’Homme et la démocratie, l’éducation et l’emploi des jeunes, le numérique et l’égalité femme-homme, la coopération et l’échange de bonnes pratiques. C’est dans le même esprit de recherche d’efficacité et de « mise à jour » de l’Organisation qu’elle a annoncé la mise en place d’un audit externe général de l’OIF.

En marge du CPF, l’Administrateur de l’OIF, Monsieur Adama Ouane, et le Représentant personnel de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, Monsieur l’Ambassadeur Christophe Steiner, ont signé un protocole d’entente portant sur les modalités pratiques, techniques et matérielles relatives à l’organisation de la 36e session de la Conférence ministérielle de la Francophonie en Principauté de Monaco. Ce document marque le coup d’envoi officiel de l’organisation de cette Conférence qui se tiendra les 30 et 31 octobre 2019 et dont le thème sera « Réconcilier l’humanité et la planète : perspectives dans l’espace francophone à la veille des 50 ans de l’OIF ».

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe