Tunisie,Ibis, Tredco
ActualitéArchives

Nouvel hôtel en Tunisie : Accor poursuit son expansion en Afrique

Le groupe Accor vient d’obtenir la gestion d’un nouvel hôtel moyenne gamme à Tunis. Signal optimiste dans un secteur en souffrance en Tunisie, le Mercure Tunis Lac vient également renforcer la stratégie africaine du leader mondial de l’hôtellerie.

La société tunisienne Tredco vient de décrocher un contrat avec Accor, leader mondial de l’hôtellerie. Les deux partenaires ont signé, mardi 5 mai 2015, un contrat de gestion pour le Mercure Tunis Lac. Tredco, joint-venture entre les groupes Chabchoub et Chaabane, a racheté un immeuble de studios et de bureaux en construction pour un faire un hôtel 4 étoiles. Doté de 133 chambres, il sera géré par le groupe Accor sous l’enseigne Mercure et devrait ouvrir en septembre 2016, dans le quartier des Berges du lac.

« Cette nouvelle étape traduit avant tout la confiance portée par le groupe Accor et par la société Tredco au développement de l’économie tunisienne, à un moment où le secteur touristique fait face à de nombreux défis », affirme le groupe, dans son communiqué. Entre 2010 et 2012, à cause de la révolution, Accor, qui était présent sur le site touristique de Djerba, n’opérait plus aucun hôtel.

Aujourd’hui, la nouvelle implantation du groupe français en Tunisie est signe d’optimisme dans un secteur en souffrance. Alors qu’en 2014, les recettes touristiques s’étaient améliorées de 10,7%, malgré la légère baisse du nombre de nuitées et de visiteurs, le premier trimestre 2015 voit replonger les indicateurs. Les recettes ont baissé de 6,8% pendant les trois premiers mois de 2015 par rapport à ceux de 2014 et le nombre de visiteurs a baissé de 14,2% entre les deux périodes. 

En 2012, le retour d’Accor en Tunisie, avec l’ouverture de deux hôtels avenue Mohamed V à Tunis, avait marqué le lancement d’une véritable stratégie d’expansion en Afrique. En septembre 2012, Jean-Jacques Dessors, Directeur général du groupe pour l’Afrique et le Moyen-Orient, annonçait l’ouverture de 30 nouveaux hôtels en Afrique d’ici à 2016. En février 2013, il assurait encore : « sur cette zone, nous visons 90 hôtels d’ici à 2020, contre 54 aujourd’hui. » En avril 2014, Accor Hotel Services Afrique installe son siège à Casablanca pour suivre ses opérations sur le continent.

En comptant; en 2014, près de 352 hôtels -sur 52 983 hôtels du groupe dans le monde- la zone Méditerranée-Afrique-Moyen Orient est encore un marché secondaire pour Accor. La zone compte 11% des chambres, représente 8,8% de son chiffre d’affaires total et apporte 6,2% de son excédent brut d’exploitation.

Le potentiel de croissance de l’Afrique est toutefois bien supérieur à celui des autres régions du monde où est implanté le groupe. « L’Afrique subsaharienne affiche aujourd’hui une croissance économique forte. Ce dynamisme lui a permis de développer une classe moyenne qui compte 300 millions de personnes. C’est eux que nous visons », expliquait Jean-Jacques Dessors, en 2013. En 2014, effectivement, le chiffre d’affaires d’Accor dans la région a augmenté de 9,8%, contre une augmentation moyenne de seulement 3,8% pour le groupe. Il déploie sur le continent sa gamme économique, avec près de la moitié de ses hôtels sous l’enseigne Ibis.


Par Julie Chaudier

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe