En Bref

Namibie Le secteur de l’uranium porteur de la croissance en 2019 (FITCH)

« Nous prévoyons que la production accrue d’uranium soutiendra la forte croissance du secteur minier namibien au cours des prochains trimestres, apportera un vent nouveau à l’économie en général et ramènera la croissance du PIB réel à un niveau positif par rapport à 2019 », ont indiqué les analystes de Fitch. Fitch avait prévu une croissance de la production d’uranium de 20% en 2018 et prévoit désormais une augmentation de la production de 40% par rapport à 2019 et de 10% par rapport à 2020, permettant à la Namibie de devenir le troisième producteur mondial d’uranium.
Le rapport sur les perspectives économiques publié par la Banque de Namibie la semaine dernière indique qu’une croissance de 8,2% est attendue pour l’extraction de l’uranium et qu’elle constituerait le principal stimulateur de la croissance de l’ensemble des secteurs primaire et secondaire, suivie de la production de minoteries et de la production de caoutchouc et de plastique à 5,2% et 5%, respectivement.
La banque centrale a prévu une croissance de l’activité économique de 0,3% en 2019, le secteur secondaire affichant une projection de 1,4%, suivi du secteur tertiaire à 0,8% et du secteur primaire, qui connaît une croissance moyenne. dans les négatifs à -2,8%.

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe