En Bref

MyAfricanStartup.com a publié, le 17 avril, la deuxième édition de son palmarès annuel des 100 start-up africaines innovantes dans lesquelles investir.

L’initiative vise à accroitre la visibilité des start-up à fort potentiel auprès des investisseurs africains et internationaux, dans un contexte de forte attractivité du secteur Tech en Afrique. Selon le récent rapport annuel du fonds de capital-risque Partech Africa, les investissements étrangers dans les start-up africaines ont doublé en 2018 soit 1,16 milliard de dollars d’investissement (+102% par rapport à 2017). L’introduction en bourse de la première « licorne africaine » le 13 avril dernier traduit également le progrès de l’écosystème numérique en Afrique.
 
« Les investisseurs doivent identifier efficacement des start-up africaines pour évaluer des opportunités. Grace à ce palmarès, nous répondons à ce besoin et nous fournissons un outil précis et fiable aux investisseurs pour décrypter le marché, comprendre les tendances et dénicher les futures pépites » déclare Christian Kamayou, fondateur de MyAfricanStartup.com. 

Pour parvenir à cette sélection 2019 de 100 start-up, quinze personnes issues de l’équipe MyAfricanStartUp, du Groupe HEC Paris et de l’Association HEC Junior Conseil ont été mobilisées sur une période de huit mois afin d’évaluer au total 928 jeunes pousses selon des critères basés sur la connaissance du marché et l’offre proposée, la pérennité du business model ainsi que la capacité de l’entreprise à pouvoir apporter des solutions à une problématique identifiée.


Au total, 22 pays africains sont représentés dans ce palmarès 2019. Parmi lesquels on retrouve un pays lusophone, dix pays francophones, neuf pays anglophones et trois pays arabophones. Les trois pays les plus emblématiques représentent près de 50% des startups du palmarès.

Ce message est également disponible en : Anglais