ActualitéArchives

Mode Le luxe tient son salon à Paris le 2 octobre

Le marché du luxe explose, en Afrique comme ailleurs dans le monde. Franco-algérienne, Djamila Kerdoun, organise la deuxième édition du Sommet international de la mode, à le 2 octobre à Paris. Plus qu’un salon, une plateforme dont la vocation affichée et de créer des opportunités d’affaires dans le secteur.  Interview avec sa fondatrice, Djamila Kerdoun.

Propos recueillis par DBM 
 

Pourquoi et comment avez-vois choisi de vous intéresser à cet univers particulier qu’est celui du marché du luxe ?

Je suis co-fondatrice de DK Ambassador, fière de mon héritage français et de mes racines méditerranéennes. Je crée en permanence des événements, des services et des projets pour développer de nouveaux réseaux de commerce, de talents et de compétences, principalement en travaillant avec des partenaires exceptionnels et partageant mes valeurs. Diplômée de l’Ecole Supérieure de Management, d’Innovation à Paris, je suis experte en marketing, management et négociation et, avec plus de 15 ans d’expérience acquise à Paris et à l’international, je suis passionnée de mode, j’ai toujours souhaité innover et créé un événement exclusif dans le secteur de la mode et de la culture.

Prévue pour être organisée deux fois par an, je suis pleinement engagée pour faire de cet événement une opportunité commerciale unique en France et dans le monde entier.

Plus qu’un salon, c’est une plateforme dont la vocation affichée et de créer des opportunités d’affaires dans le secteur ?

En effet, DK Ambassador explore diverses opportunités commerciales dans divers secteurs dans le domaine du tourisme et du luxe afin de développer un portefeuille d’acteurs clés de marques et de sociétés internationales. En 2015, Je suis une des pionnières à avoir fondé le sommet international de la mode et le Forum franco-arabe du tourisme en France, une plate-forme internationale d’échanges et de réseaux importants pour les ambassadeurs, diplomates, acteurs du tourisme, de la mode et entreprises internationales. Je suis  devenue une sorte de facilitatrice incontournable pour l’organisation d’événements culturels pour des entreprises françaises et internationaux.

Vous organisez le 2 octobre la deuxième édition du sommet international de la mode. Quel est le concept de ce RDV « inédit » ?

En tant que pays leader dans l’industrie de la mode, la France a toujours été une attraction privilégiée pour les personnes venant du monde entier. Cependant, il n’y a jamais eu d’événement adéquat ni de service spécial en France pour honorer les talents du monde entier et répondre à leurs attentes élevées. C’est à cause de ce manque de services de luxe privés que nous avons mis en place ce sommet. Ce concept est venu pour honorer également les spécificités de l’Europe et la grandeur des cultures des pays étrangers. DK Ambassador a été un organe de premier plan pour mettre en place auprès des touristes étrangers des services d’accompagnement spéciaux et des événements exclusifs.

Qui sera présent à cette édition ? 

Des acteurs de la mode, des acheteurs, de la presse, des touristes étrangers, des designers, des experts et des fédérations de la mode, des diplomates. 

Compte tenu de l’importance que prend le secteur de la mode en Afrique, le continent sera-t-il représenté ?  

Oui nous aurons le plaisir et l’honneur de recevoir une créatrice talentueuse du Maroc qui présentera sa nouvelle collection.

Quelles sont vos attentes quand à cette manifestation et au delà, que souhaitez vous apporter au marché de la mode internationale ?

Nous espérons que cet événement offrira aux participants régionaux et internationaux la possibilité de créer un réseau important, de discuter de questions d’intérêt commun et de créer des partenariats de coentreprise.

Nos souhaits: Découvrir des opportunités de développement inexploitées, des opportunités d’investissement potentielles, Rencontrez de nouveaux contacts, de nouvelles opportunités commerciales et créez des réseaux importants de plus en plus grands.


 

Propos recueillis par DBM 

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe