Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Actualité

Maroc Alstom, acteur de l’éclosion d’une filière ferroviaire


Le 8 juillet, à Casablanca, le groupe français spécialisé dans le transport ferroviaire organisait l’Alstom Day. L’occasion de partager sa nouvelle vision stratégique et les perspectives de développement local d’Alstom Maroc dans le domaine industriel notamment. 

Par Bilkiss Mentari 

Le 8 juillet, à Casablanca, le groupe français spécialisé dans le transport ferroviaire organisait l’Alstom Day. L’occasion de partager sa nouvelle vision stratégique et les perspectives de développement local d’Alstom Maroc dans le domaine industriel notamment. 

Le groupe qui ambitionne d’« être l’acteur mondial le plus innovant du marché́ pour une mobilité́ durable et intelligente », a ainsi présenté à la presse locale, réunie au Four Saison, sa feuille de route pour la période 2019-2023, intitulée « Alstom In Motion ». Le groupe qui vise un chiffre d’affaire de 10 milliards d’euros par an, à l’horizon 2023, avec une marge d’exploitation ajustée autour de 9% en 2022 ou 2023, au lieu de 7% actuellement, entend à sa travers cette feuille de route renforcer sa présence dans la zone Afrique et Moyen-Orient. Mais, après une période d’extension géographique, il s’agit désormais de se concentrer sur les sites existants, et de développer la production en misant sur l’innovation « par des solutions de mobilité plus vertes et plus intelligentes et la facilitation des livraisons grâce à la puissance digitale », souligne Didier Pfleger– Alstom, Président Moyen-Orient & Afrique. 

« Notre vision repose sur l’accompagnement du développement ferroviaire au Maroc et de la transition vers de la mobilité durable connectée »

Une nouvelle approche qui concerne particulièrement le Maroc, pays stratégique où le groupe est présent depuis 100 ans avec des réalisations majeures dont la ligne à grande vitesse (LGV) et les tramways des villes de Rabat-Salé et de Casablanca. Ainsi que le premier câbleur ferroviaire autonome industriellement du pays, Alstom Cabliance, installé à Fès, spécialisé dans le câblage, pour accompagner le développement du secteur industriel dans le pays. L’entreprise, créée en 2011 et spécialisée dans les faisceaux et les armoires électriques pour le marché ferroviaire, a été rachetée en 2016 par Alstom. Aujourd’hui, elle compte 420 collaborateurs et une vingtaine de projets dans le monde entier. 

Une activité amenée à s’ étendre avec le doublement de la capacité de l’usine, annoncée par Nourddine Rhalmi – Président Directeur General d’Alstom Maroc. Le nouveau site annoncé s’étendra sur une surface de 12.000 m2, générera 580 emplois, dont 330 directs, et près de 1.000 emplois d’ici 2023. « Notre stratégie vise à développer un panel de fournisseurs qualifiés et en marge avec les standards ferroviaires internationaux et soutenir les fournisseurs déjà implantés au Maroc pour répondre aux besoins croissants de mobilité des Marocains », explique Nourddine Rhalmi. Et de conclure, Alstom « contribue à l’éclosion d’une filière ferroviaire dans le pays et se veut un partenaire historique du développement de l’infrastructure ferroviaire marocaine depuis près d’un siècle ».

Enfin, toujours dans le cadre de sa politique de contribuer au développement des expertises marocaines dans le domaine ferroviaire, la rencontre s’est conclue par la signature d’une convention de partenariat entre Alstom Maroc et l’Université Euro-Méditerranéenne de Fès.