مختصرات

Mali La Cédéao appelle à la désignation d’une « personnalité civile » pour conduire la transition

La conférence de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest, qui s’est ouverte le 28 août, a confirmé l’intransigeance de l’organisation à l’égard des putschistes maliens.

Les questions de « la libération [de l’ex-président renversé] Ibrahim Boubacar Keïta et celle de sa restauration dans sa fonction ont été résolues », puisque ce dernier ne souhaite pas retourner au pouvoir, mais « il n’en est pas de même pour celle du retour à l’ordre constitutionnel, qui suppose le retour des militaires dans leur caserne », a déploré en préambule le président nigérien, Mahamadou Issoufou, actuellement à la tête de l’organisation ouest-africaine.

La conférence par écrans interposés, organisée à l’issue d’une mission de médiation de la Cédéao de trois jours à Bamako, a invité les militaires à nommer une « personnalité civile » pour mener à bien la transition ainsi qu’un « premier ministre civil », « car aucune structure militaire ne devrait être au-dessus du président de la transition ». Quant à la durée de cette période, elle ne devra pas excéder douze mois.

Ce message est également disponible en : الإنجليزيةالفرنسية