En Bref

Libye : vers un pouvoir intérimaire

La concrétisation d’un pouvoir intérimaire, devant organiser des élections générales dans le pays avance bien. Pour rappel, deux grandes parties, à savoir le pouvoir de l’homme fort de l’Est, Khalifa Haftar, et le gouvernement d’union nationale (GNA) reconnu par la communauté internationale, se disputent la gouvernance du pays. Après un vote du Forum de dialogue politique libyen en faveur d’un mécanisme de sélection des prochains postes du pouvoir exécutif, au cours de la phase préliminaire, l’Allemagne, les Etats Unis, la France, l’Italie et le Royaume uni ont salué cette nouvelle transition.

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe