En Bref

Libye Un cessez-le-feu après les efforts de la diplomatie

L’accord de cessez-le feu qui a été obtenu grâce à une médiation internationale a été bien accueilli par les parties en conflit en Libye.

La Russie et la Turquie seraient initiatrices de cet accord entré en vigueur le 12 janvier .

Les présidents turc, Recep Tayyip Erdogan et russe Vladimir Poutine, avaient pris l’initiative d’appeler les camps rivaux à cesser les hostilités.

Le maréchal Khalifa Haftar qui dirige l’est de la Libye et qui tente depuis avril de s’emparer de Tripoli, a été selon les observateurs, le premier à proclamer un cessez-le-feu.

Son rival Fayez al-Sarraj, chef du Gouvernement d’union nationale, GNA, basé à Tripoli et reconnu par la communauté internationale a annoncé quelques heures plus tard qu’il acceptait lui aussi une cessation des hostilités.

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe