ActualitéArchives

Les 100 qui font l’Afrique

Réalisée par notre partenaire Financial Afrik, voici la liste 2016 des 100 personnalités qui contribuent à la transformation du continent, au regard de l’impact de leurs idées, de leurs activités, de leurs inventions, et de leurs poids dans les médias et les réseaux sociaux. Augmentée d’un classement des 10 ministères africains de Finance les plus performants, la liste est aussi à retrouver ici. Financial Afrik

Voici la liste des 100 personnalités qui ont contribué à la transformation de l’Afrique en 2016.

La performance ici se résume à la capacité de ces bras financiers des Etats africains à vaincre l’inertie et à organiser les conditions nécessaires à l’épanouissement des agents économiques. Vous remarquerez que ce classement écarte d’emblée la sphère politique et l’industrie de l’humanitaire pour faire place nette à ces self-made man qui ont créé des empires employant des milliers de personnes. Le changement de l’Afrique viendra tout d’abord du développement d’un secteur privé fort. Et cela ne se fera qu’avec des Etats stratèges capables de mettre en œuvre des politiques intelligentes de transformation économique et sociale.

Les Vecteurs de l’intégration

Carlos Lopez: L’économiste Bissau guinéen qui a récemment démissionné de son poste de Secrétaire général exécutif de la CEA a contribué à repositionner le débat africain autour de l’intégration, de l’industrialisation et de la transformation économique et sociale.

Akinwumi Adesina : Le Président de la Banque Africaine de Développement a recentré les orientations de l’institution autour de cinq priorités, les fameuses «High Five». En 2017, l’ingénieur nigérian devra passer à l’action.

Donald kaberuka : L’ancien président de la Banque Africaine de Développement (2005-2010) a été copté par le président Paul Kagamé pour mener l la réforme de l’Union Africaine. Une suite logique à sa carrière au service du continent.

Seyni Nafo : A 36 ans, le président des négociateurs africains à la COP incarne l’avènement de la nouvelle génération.

Michel Abrogoua: Président et Fondateur du groupe financier PCM En Afrique subsaharienne, la taille du marché du médicament devrait atteindre 5 milliards de dollars d’ici à 2018. Michel Abrogoua, fondateur du groupe financier ivoirien, Phoenix Capital Management (PCM), a anticipé cette évolution. Il a donc positionné fermement en 2016, le fonds de capital investissement de son groupe, le West Africa Emerging Market Growth Fund (WAMGF), comme un catalyseur de cette dynamique en réussissant l’exploit de conclure un partenariat stratégique inédit avec le groupe Ubipharm, leader régional dans la distribution de produits pharmaceutiques et parapharmaceutiques. Ce deal de l’année, au service du bien-être thérapeutique des populations africaines, devrait donner sa pleine mesure en 2017 avec l’extension du réseau d’Ubipharm dans certains pays comme la Guinée, le Madagascar, la Mauritanie, Djibouti et dans la zone anglophone du continent.

Cristina Duarté : ancienne ministre du Cap-Vert. A 53 ans, celle qui a été de la dream team qui a sorti cette île de la pauvreté, envisage plus que jamais de mettre son expérience et son réseau au service du continent. Après une candidature brillante au poste de la présidence de la Banque Africaine de Développement, où elle a perdu de justesse lors d’un mémorable dernier tour contre l’actuel président de la BAD, Akinwimi Adesina, Cristina Duarté aspire plus que jamais à servir le continent.

Kabine Komara: L’ancien premier ministre de la Guinée (2008-2010) et actuel Haut commissaire de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) poursuit ses efforts vers l’intégration des quatre pays membres à travers

Kako Nubukpo: L’actuel directeur de la francophonie économique et numérique au sein de l’OIF, est pressenti pour le poste de Commissaire aux affaires économiques de l’Union africaine. Initiateur du débat sur le FCFA, il jouit d’une certaine popularité dans les cercles intellectuels africains.

Edoh Kossi Amenouve: directeur général de la BRVM. Sous sa houlette, la structure commune aux huit pays de l’UEMOA a vu sa capitalisation boursière passer de 5000 à 7500 milliards de FCFA. L’ouverture prochaine d’un troisième compartiment dédié aux PMA viendra couronner une année 2016 faste.

Jose Maria Neves: A 56 ans, l’ancien premier ministre du Cap-vert (2001-2016), a changé structurellement le pays. Sous ses trois mandats, l’archipel a accédé au rang de pays à revenu intermédiaire.

Les bailleurs et assureurs de la transformation

Henri-Claude Oyima : Sous la houlette de ce discret homme d’affaires gabonais, la BGFI bank est devenue le premier groupe financier de la zone CEMAC avec un total de bilan de 3 023 037 millions de FCFA (équivalents à 4,6 milliards d’euros) à la fin 2013. Le groupe, qui dispose d’un puissant levier dans le secteur des assurances (Ogar) est bien implanté sur le marché ouest) africains et, dernièrement, au Sénégal où il délivre du service sur mesure à la clientèle individuelle et corporate.

Mohamed Benchaâboun : 55ans, banquier marocain, Président-directeur général du Groupe Banque populaire (GBP ou BCP). En 2016, la banque a pris le lead sur les émissions d’obligations vertes dont une partie (100 millions d’euros) réalisée en devises. La BCP a consolidé ses positions en Afrique de l’Ouest avec une nouvelle acquisition au Niger, pays clé de la zone sahélienne.

Mohamed el-Kettani : Le président-directeur général de la première banque marocaine, Attijariwafa bank (AWB) a conclu l’un des deals de l’année en reprenant Barclays Egypte. Cette acquisition majeure positionne la banque sur l’un des tout premiers marchés africains. Attijariwafa Bank consolide ainsi sa position de leader marocain en Afrique.

Ade Ayeyemi: Depuis sa prise de fonction à la tête d’Ecobank, en septembre 2015, le banquier nigérian œuvre à rebâtir la confiance autour de ce qui constitue la première banque  africaine par le réseau pays. Un pari difficile.

Charles kié: 54ans, ivoirien, Directeur général d’Ecobank Nigeria, la plus importante filiale du groupe bancaire panafricain. Ancien, directeur général du Groupe Banque Atlantique, il fait face à l’un des plus grands défis de sa carrière: assainir le portefeuille d’une banque géante.

Christian Adovelande : Sous sa houlette, la BOAD a augmenté sa capacité d’intervention sur le marché et accentué sa vocation de banque de développement au service de la construction des infrastructures.

Binta Ndoye Touré: Directrice générale d’Orabank. Ancienne directrice générale d’Ecobank Mali, et directrice du Groupe Gestion des Projets Strategiques (SPIO) du groupe Ecobank, Binta Touré Ndoye a fait un bref passage à la tête de la filiale togolaise du même groupe – quatre mois suite à l’éviction de Didier Alexandre Correa)). Elle sera recrutée en juin 2015 par Orabank avant de prendre fonction trois mois plus tard en qualité de directrice générale adjointe puis, depuis juillet 2016, de directrice générale de la banque.

Seybatou Aw : Sénégalais, administrateur directeur général d’Aveni-re depuis sa création en 2004, il est à la tête du premier réseau privé de réassurance de la zone CIMA. En 2016, la compagnie affiche une progression de chiffre d’affaires de 34%. De bon augure en prélude aux augmentations de capital devant passer de 8 milliards de FCFA en 2015 à 22 milliards de FCFA à la fin 2016.

Mike Coffi : Directeur Général de Ecobank Asset Management, Mike Coffi est depuis quelques semaines à la tête de l’ASGOP) (l’Association des Sociétés de Gestion d’OPCVM et de Patrimoine) de l’UEMOA.

Noel EKLO : Co-fondateur et PDG de Cauris Management depuis 1995. Sous sa direction, Cauris est passée d’un fonds de 8 millions d’euros sous gestion a trois fondspour un total de 83 millions d’euros.

Cyril Nkontchou: Financier camerounais, fondateur du Fonds LiquidAfrica et promoteur de l’initiative Enko Education Investments.

Dr. Benedict Oramah : Président d’Afreximbank depuis un an et demi, le financier nigérian a élargi le rayon d’action de la banque africaine d’importexport en 2016, en attirant de nouveaux membres à l’instar du Togo, devenu quarantième pays adhérent, et en amplifiant le financement dédié au secteur privé.

Kadi Fadika-Coulibaly : À la tête de la société de Bourse SGI Hudson & Cie, elle en a fait l’une les plus importantes par le volume traité en 2015 et 2016. Titulaire d’une maîtrise en économie et d’un MBA.

Lionel Zinsou : L’ex Premier ministre du Bénin, financier et President de la fondation Afrique France, est revenu au monde de l’économie et de la finance. Son intermède politique lui a permis de concilier deux planètes que tout sépare.

Laurence do Rego: 52 ans, franco-béninoise, Directrice du pôle Banque commerciale d’Ecobank depuis le 1er mai 2016. Avant cette nomination, elle occupait le poste de directeur financier et de directeur exécutif du groupe chargé de la finance et du risque de ladite banque. Elle fait partie du top 5 des cadres les plus importants de la banque. Son défi en 2017 sera d’augmenter les marges opérationnelles d’un groupe bancaire à la recherche de la rentabilité.

Felix Bikpo : Le Directeur Général d’African Guarantee Fund et président du Fonds Gari a réussi à bâtir une quasi structure continentale dédiée à atténuer les risques pour les organismes prêteurs.

Protais Ayangmas Amang : Le Président-fondateur de l’organisation patronale Entreprises Cameroun (Ecam) et ancien directeur général de Colina Assurances reste un homme incontournable dans la planète des affaires en Afrique.

Raymond Farhat : Directeur général de Saham Finances depuis 2011, il est à l’affût des bonnes affaires. Il jouit d’une large autonomie d’action et de ton par rapport à la maison-mère.

Eugénie Ndende: administratrice directrice générale d’ASSINCO depuis 1997 et première femme assureur du Gabon. Au Gabon, elle est administratrice de BGFI Bourse, de la Caisse Nationale d’assurance (CNSS), de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS), de la société de réassurance SCG Ré.

Adama Ndiaye : Président de la Fédération des sociétés d’assurances de droit national africain (Fanaf) depuis 2014, il structure le débat sur les réformes nécessaires au niveau de la région.

Pathé Dione : PDG du Groupe SUNU Assurance, devenue grande institution panafricaine en 12 ans d’existence.

Jean Luc Konan: À la tête du groupe Cofina, il apporte au monde de la Finance le chaînon manquant entre la banque et la microfinance.

Dr Sidi Ould-Tah : 62 ans, mauritanien, directeur général de la Banque Arabe pour le développement économique en Afrique (BEDEA). Il a été ministre de l’Economie et des finances puis ministre des Affaires économiques et du développement de la Mauritanie. Il a réussi à augmenter la cadence des décaissements concessionnels envers les Etats africains a des conditionnalités (1% de taux d’intérêt, maturité de 30 ans avec une longue période de grâce) uniques.

Patrice Montsepe : 64 ans, homme d’affaires sudafricain, directeur et fondateur de African Rainbow.

Blaise Ahouantchede: Directeur général du groupe interbancaire monétique de l’union économique et monétaire ouest-africaine (GIM-UEMOA). Une success story qui a changé la relation entre les banques et leurs clients.

Jacqueline casalegno: Présidente directrice générale général du groupe Chanas Assurances, elle participe à l’évolution du secteur des assurances depuis les années 50. Les crises managériales au sein du groupe l’ont fait perdre sa position de leader de la branche IARDT au Cameroun.

Evelyne Tall: Ancienne de la Citibank à Dakar, elle a rejoint le groupe Ecobank en 1998 avant d’en gravir patiemment les échelons, pour en intégrer le top management. Face aux nombreux défis de la banque, Eveyne devrait franchir encore un palier en 2017.

Thierno Seydou Nourou Sy : Directeur général de la Banque Nationale de Développement Economique (BNDE), il a donné une réalité à une banque étatique partie de rien. Aujourd’hui, la BNDE est (avec la CNCA) l’un des principaux bailleurs de l’Agriculture sénégalaise.

Paulo Gomes : Conseiller des chefs d’Etat, il est une personnalité reconnue de la scène panafricaine, dirigeant d’entreprise, écologiste engagé et acteur politique clef de Guinée Bissau. Il organise depuis 2010 le Forum Économique de Bissau, plateforme biennale axée sur l’investissement, la coopération et la transformation économique.

Thierry Tanoh : Secrétaire général adjoint de la Présidence depuis septembre 2014 puis Secrétaire général délégué de la Présidence, chargé des Affaires économiques et financières, il incarne la relève à l’ombre du président Alassane Ouattara.

Franck ADJAGBA :  41 ans, de nationalité béninoise. Nouveau DG du fonds GARI, il fait face à un long pipe lines d’attentes de projets PME à garantir. Un important challenge à relever.

Ali Haddad : Organisateur du récent forum africain d’Alger, il est l’un des hommes d’affaires les plus puissants de son pays. A la tête du Forum des chefs d’entreprises (FCE) depuis 2014, Ali Haddad est aussi PDG de l’Entreprise des travaux routiers, hydrauliques et bâtiments (ETRHB). Il est aussi propriétaire du club de football algérien l’USM Alger4, de deux journaux, Le Temps d’Algérie et Wakt eldjazair, et de la chaine privée Dzair TV et Dzair News. Ses amitiés supposées ou réelles avec le frère du président reviennent régulièrement dans les conversations de salon.

Mahamadi Sawadogo dit Kadhafi : Nouveau président de la Chambre de Commerce du Burkina Faso (CCI-BF). Symbole du renouveau, M. Kadhafi a été préféré à Apollinaire Compaoré, son principal challenger. L’une de ses premières résolutions portera sur le secteur du commerce et la question de l’informel.

Les hommes et femmes de réseaux

Didier Acouetey : kenyan, Président d’Afric Search et initiateurs de grands évènements comme Africa SME Forum tenu cette année à Nairobi.

Pierre Goudiaby Atepa : 69 ans, ingénieur-architecte sénégalais, président du Conseil d’administration de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM).

Louis Victor Ndiaye : sénégalais, fondateur du cabinet Performances Group (Dakar et Libreville) qui vient de souffler ses 21 bougies. Il a participé à la conception du plan Gabon Emergent et a contribué aux schémas de refonte de la Sonatel (Orange), une success story.

Fabrice Sawegnon : Patron de Vodoo Communication et candidat à la mairie de la commune de Plateau (Abidjan).

Pr Emmanuel Nnadozie : Secrétaire exécutif de la Fondation ABCF pour le renforcement des capacités en Afrique.

Amath Soumaré : Spécialiste de l’Intelligence économique & développement, IED, LBC/FT/ Président fondateur de Sopel International et président du Centre africain de la Nouvelle économie, CANE Executive.

Ceux qui industrialisent l’Afrique

Jean Louis-Billon : Patron des groupes SFCA et SAP et partenaires des asiatiques Olam et Wilmar. Il est à la tête de l’un des premiers pôles agroalimentaires du continent. Sa qualité de ministre du commerce et d’homme politique du PDCI en fait l’un des hommes incontournables pour la prochaine alternance de 2020.

Jean Claude Mimran : 71 ans, propriétaire de la Compagnie sucrière sénégalaise (CSS) et des Grands moulins de Dakar et Abidjan. Le groupe Mimran totalise 6 700 employés dans le Nord du Sénégal. Acteur clé dans le secteur agro-alimentaire, l’industriel résidant en Suisse, opère des incursions remarquées dans le secteur minier africain.

Gérard Mangoua : Directeur Général et Fondateur du groupe Ubipharm. Ubipharm, le groupe international, leader régional dans la distribution de produits pharmaceutiques et parapharmaceutiques qu’il a créé, est en plein extension de son réseau d’affaires dans de nouveaux marchés d’Afrique subsaharienne. Pour accroitre la capacité d’intervention du groupe, Gérard Mangoua a consenti stratégiquement, à ouvrir à un fonds de capital investissement africain, le West Africa Emerging Market Growth Fund (WAEMGF), le capital de sa filiale chargé du développement, Ubipharm Développement (UD). Il a noué ainsi un partenariat qui lui permet, certes, d’étendre sa présence dans l’espace francophone continental avec en point de mire les nouveaux marchés de la Guinée, de la Mauritanie, du Madagascar, de Djibouti mais, bien plus encore, d’attaquer les pays anglophones. Le marché subsaharien de médicaments va doubler d’ici à 2018, et le groupe Ubipharm est déjà positionné pour profiter de cette expansion. Son modèle économique, unique en son genre, assis sur un réseau constitué de 14 sociétés de répartition pharmaceutique réparties dans 11 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre et 3 Départements et région d’Outremer avec 1 200 pharmaciens actionnaires, 3 500 officines clientes, plus de 400 laboratoires, l’y prédispose. En 2014 le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 572 millions d’euros.

Mostapah Terrab : 61 ans, marocain, président-directeur général de l’Office chérifien des phosphates (OCP), l’un des principaux exportateurs de phosphate brut, d’acide phosphorique et d’engrais phosphatés dans le monde. Sous sa houlette, le groupe minier a entrepris un revirement stratégique, devenant le premier producteur mondial d’engrais. L’Afrique constitue la grande priorité de l’OCP.

Gervais Koffi DJONDO : 76 ans, Promoteur et PCA de la compagnie aérienne panafricaine ASKY et président d’honneur du groupe Ecobank. Il a été ministre togolais de l’Industrie et des Sociétés d’Etat du Togo. La compagnie a réalisé un bénéfice de 3,3 millions d’euros en 2015.

Arnauld Engadji : 40 ans, ingénieur de production pétrolière, directeur général de Gabon Oil Company, la société nationale des hydrocarbures.

Tewolde Gebremariam : Directeur général du groupe Ethiopian Airlines, l’un des principaux transporteurs du continent africain, partenaire technique d’Asky.

Nico Bezuidenhout : Ancien PDG de la compagnie South Africain Airlines, aujourd’hui à la tête de FastJet, une compagnie cotée à Londres.

Abdelhamid Addou : PDG de la Compagnie Royal Air Maroc. Ce diplômé en génie civil a su prendre en main la relance de Royal Air Maroc et l’amélioration de son image, la consolidation de sa santé financière et son déploiement substantiel sur l’Afrique.

Jean Marie Ackah : 61 ans, Président-Directeur Général de la SIPRA, nouveau président du patronat ivoirien. Il compte parmi les principaux agro-industriels de la Cote d’Ivoire.

Les Selfs made man

Drissa Nassa : PDG de Coris Bank International (cotée à la BRVM à partir du 23 décembre) et Président du réseau des banquiers d’Afrique. C’est avec le travail, le sérieux et la constance qu’il a développé son groupe bancaire.

Aliko Dangote : 59 ans, homme d’affaires nigérian, désigné comme le plus riche d’Afrique. Il dirige le Groupe Dangote qui va des matériaux de construction, au ciment en passant par l’agro-alimentaire. En 2016, Dangote a annoncé la construction d’une raffinerie au Nigeria.

Paul Fokam Kammogne : (Cameroun), président du groupe Afriland First Bank et de la compagnie SAAR, est l’un des premiers acteurs africains de la finance grâce à un sens inné des affaires.

Mohamed Ben Rhouma : 44 ans, PDG de la tunisienne de téléphone mobile EVERTEK. En 2016, Evertek a ouvert son premier magazin en Afrique de l’Ouest.

Jean Kacou Diagou : président du groupe NSIA) et de la Fédérations des organisations patronales de l’Afrique de l’ouest (FPAO), il est l’une des figures les plus respectées des milieux d’affaires africains.

Dioulde Niane : PDG de la sénégalaise SONAM. En 2015, la SONAM a racheté l’ivoirienne 3A IRD. En 2016, le groupe a ouvert son capital à une entité française pour sans doute mieux évoluer à l’international.

Komé Cessé : Fondateur du groupe Koira, promoteur entre autres du Radisson Blu à Bamako et du splendide Sheraton à Abidjan. Il fait partie des hommes d’affaires partis de rien pour fonder un empire et devenir l’un des premiers hôteliers de la région.

Alioune Ndour Diouf : PCA d’Everest Finance, nouvelle société de Bourse de la place casablancaise, Alioune Ndour Diouf est aussi investisseur dans un important projet médical au Sénégal. L’ancien patron d’AXA pour l’Afrique subsaharienne reste l’une des valeurs sûres du secteur privé ouest-africain.

Aliou Boubacar Diallo : PDG de Wassoul’or, est reparti sur des bases nouvelles en 2016 après avoir remporté des batailles judiciaires décisives. Ce malien, l’un des rares à avoir réussi à se faire une place dans l’industrie aurifaire, a pour modèle Kankan Moussa, le roi de l’or et pour vertu le travail doublé de l’audace.

Moulay Hafid Elelamy : Fondateur du groupe Saham, ce financier s’est forgé une réputation à coup d’acquisitions audacieuses au Maroc puis en Afrique. En 2016, il est devenu le premier remier assureur du continent.

Richard Lowe : PDG de la compagnie Activa, implantée dans 4 marchés majeurs africains et initiateur du réseau Globus.

Othman Benjelloun : Président du BMCE Bank Of Africa, il reste le premier banquier privé du Maroc. Son groupe s’étend de la banque à la téléphonie et à la Fintech.

Houd Baby : PDG des Moulins du Sahel, il représente un pur modèle de réussite africain. Titulaire d’un BTS en gestion et comptabilité en 1982 (ITECA) et d’une maîtrise en finances des entreprises en 2005 à l’IAM.

Ablaye Elimane Dia : L’entrepreneur sénégalais qui a fait ses classes en Guinée Bissau d’abord dans le secteur de l’anacarde développe aujourd’hui ses projets dans l’immobilier et la transformation des produits locaux.

Isaad Rebrab : L’homme d’affaires algérien, 71ans, patron du groupe Cevital (électroménager), compte investir 300 millions d’euros d’ici 2020. Avec ses marques vedettes (Brandt, Sauter et De Dietrich), il veut concurrencer des acteurs premium comme Whirlpool, Bosch ou Electrolux.

Kabirou Mbodj : Entrepreneur sénégalais, PDG et fondateur de Wari. Le groupe compte 90 000 points de vente dans 34 pays et une trentaine de filiales et 4 milliards d’euros manipulés en 2015.

Isselmou Ould Tajedine : 63 ans, homme d’affaire et banquier mauritanien, Président Directeur Général de la Banque du Commerce International (BCI).

Hassanein Hiridjee : De nationalité malgache et française, est un businessman moderne, diplômé de l’Ecole supérieure de commerce de Paris (ESCP), ayant occupé plusieurs postes dans le secteur financier en France avant de revenir à Madagascar en 1997 pour créer sa propre société de promotion immobilière, First Immo. Actionnaire de plusieurs sociétés, il a racheté la BNI Madagascar, auparavant appartenant au groupe français Crédit Agricole.

Sandile Shezi : 23 ans le plus jeune multimillionnaire d’Afrique du Sud. Il est le fondateur et codirecteur de la société de courtage en finance, Global Forex Institute.

Ylias Akbaraly : homme d’affaires le plus riche de Madagascar et la quatrième fortune d’Afrique francophone, ce malgache d’origine indienne, a fait de Sipromad un groupe diversifié. Ses secteurs phares comprennent entre autres l’industrie, l’hôtellerie, l’immobilier, le tourisme et le BTP.

Orikolade Adebayo Karim : Patron du groupe Shoreline, il est à la tête du plus grand champ pétrolier onshore en Afrique subsaharienne. A 47 ans, cet originaire d’Ibadan vit entre Monaco et Londres. Diplômé de business management à Londres, le prodige se fait connaître par une série d’acquisitions comme la plus grande usine Michelin d’Afrique, la société de construction en BTP, Costain West Africa PLC et diverses sociétés étatiques. Mais son entrée en 2012 dans les blocs pétroliers onshore du Delta du Niger, à la suite du rachat des parts de Total, Eni et Shell, qui pousse la presse internationale à s’intéresser à ce jeune entrepreneur. Ses accointances avec l’ancienne ministre du pétrole, Alison Maduke, sont régulièrement rappelées par les journaux. C’est pourtant â la faveur d’un prêt de 500 millions de dollars obtenu d’une banque sud-africaine, que le millionnaire a concrétisé l’acquisition de ce champ de 1,2 milliard de barils.

Les hauts cadres

Marie Odile Sène : Directrice générale de la CGF Bourse depuis décembre 2012, elle poursuit avec brio l’oeuvre du président Gabriel Fal. Son expérience solide de 17 ans dans les marchés des capitaux de l’UEMOA en fait une valeur sûre. Diplômée en gestion et en ingénierie financière en Tunisie de 1993 à 1999, Mme Kantousan compte à son actif la structuration d’opérations phares.

Ouattara SIE ABOU : Ivoirien de 54 ans, Directeur général des Impôts. Il justifie d’une solide expérience professionnelle de plus de 26 ans au sein de la DGI dont au moins 16 ans en  qualité de directeur d’administration centrale.

Abdourahmane Cissé : 35 ans, Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé du Budget de la Cote d’Ivoire. Ingénieur diplômé de l’Ecole Polytechnique de Paris (France, X 2001).

Les inventeurs du futur

Vangsy Goma : De nationalité congolaise, il symbolise la génération montante, celle qui préfère l’entreprenariat au fonctionnariat. Sa compagnie Africab lancé en février 2016 connaît des débuts prometteurs à Abidjan.

Samuel Mugarura : Jeune étudiant ougandais en Chimie et Botanique à l’Université de  Makerere, a mis sur pied une grenade lacrymogène à base de sucre. Appelé Sugar spray, la capsule contient un mélange de sucre, de colorants alimentaires et de sel. Cette composition rend, d’après l’inventeur, le gaz moins toxique que celui utilisé par la police.

Edouard Akakpo-Lado dit Max Ben: Le jeune Togolais, inventeur de la machine à extraire de l’huile de palme, Merlinox, à seulement 17 ans, milite pour la liberté de la technologie en Afrique. A 23 ans, il compte une dizaine d’inventions à son arc.

Clarisse Iribagiza : Cette Rwandaise de 27 ans a fondé en 2010, alors qu’elle était encore étudiante, le laboratoire d’innovation HeHe Labs. Egalement co-fondatrice en 2011 du réseau de start-up rwandaises iHills, Clarisse Iribagiza gère une société qui génère 200 000 dollars de chiffre d’affaires par an et offre des programmes de formation aux élèves, pour les initier à la conception informatique dès le collège.

Thierno Sophiane Diallo : A 18 ans, ce sénégalais a résolu l’équation de surveillance à distance des biens et des services. Il a mis au point un appareil fonctionnant avec une application mobile. Le dispositif lance des signaux sonores ou lumineux lorsqu’une personne s’approche de votre voiture, maison ou magasin.

Abdoulaye Ndiaye Touré : Le précurseur de l’entrepreneuriat solaire à Ngaye Meckhe. En moins de 72 heures, le chercheur de Meckhe a reçu successivement la médaille de Chevalier de l’Ordre national du Lion et un Prix de, COP22 à Marrakech pour son génie créateur en matière de recherche et de production de matériels et équipements solaires. Son ingéniosité a permis à la commune de Meckhe de se doter fièrement de lampadaires solaires «made in Ngaye Meckhe».

Les Ecrivains de l’année

Leïla Slimani : née le 3 octobre 1981 à Rabat au Maroc, est une journaliste et écrivaine franco-marocaine. Lauréate du « prix Goncourt 2016 » avec son second roman, Chanson douce.

Alain Mabanckou : 50ans, écrivain et enseignant franco-congolais. Il a remporté en 2006 le prix Renaudot pour son roman Mémoires de porcépic. Finaliste en 2015 du Man Booker International Prize (en) et du Premio Strega Europeo.

Gaston Kelman : Le célèbre écrivain écrivain français d’origine camerounaise, auteur du livre « je suis noir et je n’aime pas le manioc », a signé en 2016 son livre « La France est un pays de race blanche, réponse à Nadine Morano ».

Les hommes de médias

Ce sont des producteurs nets de sens qui pqrticipent à la transformation de l’image du continent par leurs prises de positions dans la relation des faits et leur audience. De profils et de portée différents, ces hommes de médias ont été choisis d’abord sur leur influence réelle ou supposée et, surtout, leur contribution à la transformation de la perception de l’Afrique et de leurs pays respectifs.

Bechir Ben Yahmed : Du groupe Jeune Afrique, très influent, à la tête d’un journal politique de référence très influent dans les milieux politiques africains.

Constant Nemalé : Journaliste et fondateur de la chaîne panafricaine Africa 24, un projet panafricain qui est parvenu à s’imposer dans un secteur très concurrentiel.

Samira Sitaïl : Directrice de l’Information à 2M et responsable du pôle communication du comité de pilotage de la COP 22, qui a réuni plus de 1500 journalistes à Marrakech en novembre 2016. Très «africanophile », Samira Sitaïl initie en ce moment des projets d’émission télé à destination de l’Afrique.

Rolande Kammogne : Présidente et fondatrice de VOX AFRICA, une télé qui a réussi à tracer son sillon à la fois dans l’univers anglophone et francophone. En 2016, Vox Africa était au cœur des élections présidentielles gabonaises.

Ismael sidibé : Promoteur de la chaîne d’Africable, une télé fédératrice de l’information régionale et panafricaine.

Aziz Daki : Directeur de publication de 360.ma, devenu le site le plus influent du Maroc. En 2016, le journal en ligne a lancé ses pages Afrique en ciblant une audience des hommes d’affaires.

Freddy Mulumba : Ancien vice-président du Groupe de presse Le Potentiel & Radio Télé 7 et président de l’Asbl Conscience Nationale Congolaise; il a lancé «Renaissance», un magazine qui s’est rapidement imposé en République Démocratique du Congo.

Jason Njoku : 32 ans, Nigéria, Fondateur et PDG d’Iroko TV. Cet entrepreneur non-conformiste est le plus grand distributeur numérique de films africains.


 

Financial Afrik

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe