ActualitéArchives

Le milliardaire nigérian Tony Elumelu prêt à soutenir les PME gabonaises

Bonne nouvelle pour les PME gabonaises. Le milliardaire nigérian, Tony O. Elumelu, 26e fortune africaine, président du réseau de banques UBA (United Bank for Africa) a déclaré, le 8 octobre 2015 à Libreville, lors d’une rencontre avec la presse, vouloir mettre en place un système de financement au bénéfice des opérateurs économiques du Gabon.

Sans donner de détail sur ce système de financement, Tony O. Elumelu a fait savoir que l’octroi des subventions aux PME locales se fera à travers UBA-Gabon. « Nous sommes très attentifs aux propos du président du groupe UBA et nous espérons que les conditions d’accès au financement ne seront pas prohibitives aux PME de petite taille, lesquelles sont plus touchées par la crise économique mondiale », a réagi Parfait Obiang, directeur de Gabon Tourisme.

Aux Africains de développer le continent

Au-delà du Gabon, l’homme d’affaires nigérian, philanthrope et père de l’africapitalisme a dit vouloir soutenir globalement les PME et les porteurs de projets dans l’ensemble du contient, en vue de participer à la réduction de la pauvreté et la création de la richesse. Il estime que l’Afrique peut trouver seule, à travers l’entrepreneuriat commercial et le développement du secteur privé, le chemin d’une croissance inclusive. C’est le cœur de sa philosophie économique : Africapitalisme. « L’africapitalisme est ma vision pour le développement de l’Afrique au 21e siècle. C’est un modèle économique qui repose sur le secteur privé. Ce dernier doit jouer un rôle important en investissant dans les secteurs clés, afin de pouvoir créer la prospérité partagée pour les nations africaines. Il devrait apporter une croissance inclusive, qui permettra de lutter contre le chômage et la pauvreté. L’africapitalisme est une philosophie qui appelle les Africains à s’approprier eux-mêmes le développement du continent », a souligné Tony O. Elumelu.

100 millions de dollars pour les jeunes porteurs de projets

« C’est la première fois que j’arrive au Gabon. Trois raisons fondamentales m’ont conduit dans ce beau pays. D’abord je suis venu rendre visite au président de la République gabonaise, puis rencontrer mes collègues de UBA qui travaillent déjà pour la mise en œuvre d’un plan de financement des petites et moyennes entreprises gabonaises. Et enfin prendre part cadre au Forum citoyen », a déclaré le président du réseau de banques UBA. Il a invité les jeunes à se lever et à participer au développement de l’économie du continent à travers l’entrepreneuriat. D’autant qu’en 2014, il a créé la fondation Tony Elumelu, laquelle doit financer 10 000 projets de jeunes Africains pour 100 millions de dollars sur dix ans à raison

de 1 000 projets chaque année. « Je veux, à travers cette fondation, aider les jeunes Africains à lancer leurs entreprises, créer des emplois et développer l’Afrique, ce continent qui a un grand potentiel et de nombreuses richesses », a déclaré l’homme d’affaires. Il estime que la lutte contre le chômage des jeunes est l’unique solution efficace contre leur migration vers l’occident.

Trois jeunes Gabonais, notamment Steed Eloi Kassa, Sylvaine Mengue Ovono et Josiane Mavoungou ont eu accès au financement de la fondation Tony O. Elumelu en 2014. Ils ont été présentés le 9 octobre aux jeunes porteurs de projets, qui ont reçu à l’occasion de nombreux conseils du milliardaire.


 

Par Pierre Eric Mbog Batassi

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe