ArchivesLe dossier du mois

La Turquie, un acteur-clé dans l’économie du Sénégal

La Turquie renforce de plus en plus sa coopération avec le Sénégal au point de devenir un des partenaires de premier plan de ce pays d’Afrique de l’Ouest. En effet, dans divers secteurs clés de l’économie sénégalaise, les entreprises turques sont en train de jouer les grands rôles.

La survenue de la deuxième alternance n’a pas induit qu’un changement de régime. A la faveur de la venue de Macky Sall, l’axe Sénégal-Turquie s’est densifié pour un partenariat win-win. Pour s’en convaincre, il faut jeter un coup d’œil dans le rétroviseur pour se rappeler que les Premiers ministres du Sénégal et celui de Turquie avaient effectué des visites dans leurs pays respectifs. Ces voyages ont tous été sanctionnés par des accords prometteurs. Pour le Sénégal, ces voyages ont porté leurs fruits. En effet, les investisseurs ont envahi le pays et s’activent dans divers secteurs clés de l’économie sénégalaise.

L’expertise turque au service du Sénégal

Ils sont dans l’agroalimentaire, dans l’automobile, dans l’agriculture, dans l’aviation, dans le mobilier, dans le textile etc… Les dizaines d’investisseurs qui opèrent au Sénégal font leurs affaires incognito. Toutefois l’investissement le plus grand des turcs au Sénégal est la société FKS, une minoterie qui produit de la farine notamment. Dans le domaine de l’éducation, les turcs sont présents avec notamment l’établissement Yavuz Selim qui fait partie des instituts de référence dont le Sénégal s’enorgueillit. En effet, ce groupe scolaire truste les premières places au concours général, chaque année. Dans le domaine de la santé, le centre ophtalmologique porte les empreintes des turcs. Dans le BTP, la société turque Summa Turizm Yatirimciligi A.S a convaincu les plus sceptiques avec l’édification à Diamnadio du Centre international des conférences, un bijou architectural où s’est tenu dernièrement le Sommet de la francophonie.

Dans le secteur de l’aviation, la compagnie nationale Turkish Airlines a fini de conquérir le ciel sénégalais. La compagnie turque s’est lancée dans le vol cargo dont le premier lancement a montré toute la place prise par Turkish Airlines dans la plateforme aéroportuaire nationale du Sénégal. A ce propos, le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Abdoulaye Diouf Sarr, a exprimé son satisfécit : « le vol cargo est purement économique. Il matérialise le jeu économique et son dynamisme. Nous savons que le transport de voyageurs est quotidien. Nous sommes avec Turkish Airlines qui a montré la voie à d’autres compagnies… ». Des mots qui en disent long. Si le Sénégal est autant satisfait de la compagnie turque, c’est aussi parce qu’elle devrait jouer un grand rôle dans la relance de Sénégal Airlines.

Début des travaux du marché international et de la gare des gros porteurs

D’un coût de 105 millions de dollars dont 85% financés par la banque turque Exim, le projet de construction du marché international et de la gare des gros porteurs devrait mettre le Sénégal sur les rampes de lancement. Les travaux, sur un site de 35 hectares à Diamnadio, devraient démarrer vers la fin mars 2016. Du coté du Sénégal, on se félicite de ce projet : « nous allons avoir un écosystème économique qui permettra à tous les acteurs de la chaîne de valeur agricole d’exercer leurs activités », s’est réjoui Alioune Sarr, le ministre du Commerce.

Dans le domaine mobilier, DM, une entreprise turque, projette de construire une unité de fabrication de meubles. Coût du projet : 25 milliards de FCFA.Avec des importations qui pèsent environ 95 milliards de FCFA, la Turquie a clairement fait du Sénégal son point de départ pour conquérir le marché africain.


 

Par Mouhamed Camara

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe