En Bref

Kenya L’économie du Kenya devrait atteindre la barre des 10,1 milliards de shillings cette année (FMI)

Selon les dernières estimations du Fonds monétaire international (FMI), l’économie du Kenya devrait atteindre la barre des 10,1 milliards de shillings cette année.

Cela constituera la plus grande expansion absolue de ces dernières années, le produit intérieur brut (PIB) devant augmenter de 1 000 milliards de shillings par rapport à 9 000 milliards de shillings en 2018. En termes de pourcentage, la croissance cette année est estimée à 5,83%, soit une légère diminution par rapport à 5,95% l’an dernier.

Selon les prévisions du FMI, l’économie du Kenya pourrait atteindre 15 700 milliards de shillings en 2023.

La croissance économique actuelle du Kenya est alimentée par les investissements massifs des pouvoirs publics et du secteur privé dans un environnement macroéconomique favorable caractérisé par une faible inflation et des taux d’intérêt contrôlés.

L’économie du Kenya devrait rester dominante dans la région, devançant de loin ses rivales en termes de taille globale et de bien-être du citoyen moyen, exprimé en PIB par habitant.

Le PIB de l’Éthiopie, qui était censé dépasser l’économie du Kenya, devrait maintenant progresser de 7,7% à 90,9 milliards de dollars (9 000 milliards de shillings) cette année.

Celui de l’Ouganda devrait augmenter de 6,2% pour atteindre 30,3 milliards de dollars (3 milliards de shillings). On estime que la Tanzanie enregistre le taux de croissance le plus faible, soit 3,9%, pour atteindre 61 milliards de dollars (6,1 milliards de shillings), interrompant ainsi sa récente expansion rapide de plus de 6% par an.

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe