En Bref

Kenya : le café sous-utilise le Cherry Advance Revolving Fund

Pour Peter Munya, secrétaire du Cabinet de l’Agriculture, c’est parce que la majorité des agriculteurs de café n’ont pas réussi à emprunter de l’argent au Cherry Advance Revolving Fund, que la relance du sous-secteur par le gouvernement a été contrariée. Il a ainsi déploré que des milliards de shillings destinés à relancer la culture du café soient inactifs dans les banques. En visite à l’usine de café Kathakwa dans le comté d’Embu, ce responsable a pointé du doigt des sociétés de producteurs qui ont refusé d’éclairer les agriculteurs sur la nécessité d’emprunter de ce fonds à faible taux d’intérêt (3%).

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe