En Bref

Kenya : la surproduction induit une baisse des prix du thé

De bonnes pluies ont eu pour conséquence une production élevée de thé au Kenya. A cela s’ajoute l’expansion rapide des surfaces emblavées. Certes, le volume des petits producteurs de thé sous la direction de la Kenya Tea Development Agency (KTDA) a légèrement diminué (de 0,7% à 615 millions de kg du dernier semestre 2020, contre 619,5 millions de kg enregistrés S2, 2019), néanmoins, le prix moyen du kilo de thé KTDA à Mombasa a considérablement baissé (de 14% à 2,18 $ US par rapport à 2,54 $ US en glissement annuel). C’est la 3ème année consécutive que les prix ont baissé en raison d’un excédent de l’offre mondiale, selon les prévisions de la FAO.

Ce message est également disponible en : AnglaisArabe